Nos agences



L'Agence Immobilière Tigre Jeumont et L'Agence Immobilière Tigre Maubeuge sont deux agences (juridiquement et financièrement indépendantes) dirigées par Jean-Pierre Dusenne, Maître en droit. 
En vous appuyant sur TIGRE IMMOBILIER pour réaliser votre projet de vendre ou acheter un bien immobilier (Maison, Appartement, Terrain, Immeuble, Terrain à Bâtir, Bâtiment, Atelier, Hangar, Grange, Pâture …..) vous bénéficiez : - des services d'un adhérent Fnaim - de bureaux et vitrines à Maubeuge et Jeumont - d'un fichier important de clients sérieux - de la mise en valeur des biens sur nos importants supports publicitaires - d'une équipe de professionnels confirmés en transaction - des conseils juridiques, techniques, financiers et commerciaux nécessaires à la réalisation de votre projet - d'un compte rendu d'activité régulier - d'une aide dans votre recherche de financement.

M. DUSENNE Jean-Pierre, Mme DUBOIS Véronique, Mme DIVRY Marion, M. DUSENNE Bastien, M. DUSENNE Laurent, Mme LOCOCCIOLO Stéphanie, Mme ROBERT Véronique, sont à votre écoute pour mener à bien votre projet.

Nos bureaux sont ouverts tous les jours de la semaine du Lundi au Samedi inclus : Maubeuge : 23 Avenue Colonel Martin et Jeumont : 120 Rue Hector Despret. 

Tigre Jeumont Sur Google
Tigre Maubeuge sur Google
Mail à Tigre Immobilier
S'abonner gratuitement à notre NewsLetter

ChaîneYouTube Tigre jeumont
Chaîne YouTube Tigre Maubeuge

 /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
 /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// NOTRE BLOG ACTUALITÉS IMMOBILIÈRES //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// 
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Actualités immobilières

  • Vendu par Nous - 2018/04/03

    L’image contient peut-être : ciel, maison et plein air

  • Vendu par Nous -Maubeuge- - 2018/04/01

    L’image contient peut-être : arbre, ciel et plein air

  • Vendu par Nous -Jeumont- - 2018/04/01

    L’image contient peut-être : arbre, plante et plein air

  • Formation Professionnelle - Bureaux fermés Mardi 03 Avril 2018 - 2018/03/31


    Bureaux fermés Mardi 03/04/2018.
    Pour mieux vous servir, les collaborateurs (trices)* de Tigre Immobilier seront en formation professionnelle ce Mardi 03 Avril 2018.
    Pour cette raison, les bureaux des agences Tigre Maubeuge et Tigre Jeumont seront fermés (sauf une permanence mardi matin à Jeumont)
    Merci pour votre compréhension
    (* écriture inclusive oblige)

  • Vendu par Nous -Village- - 2018/03/31

  • Vendu par Nous -Jeumont- - 2018/03/31

  • Vendu par Nous -Jeumont- - 2018/03/31

  • Formation professionnelle ce Mardi 27 Mars 2018 - Thème : Devoir de conseil en transaction immobilière ... - 2018/03/26


    Bureaux fermés Mardi 27/03/2018.

    Pour mieux vous servir, les collaborateurs (trices)* de Tigre Immobilier seront en formation professionnelle ce Mardi 27 Mars 2018.
    Thème : Devoir de conseil en transaction immobilière ...
    (* écriture inclusive oblige)

  • Congrès annuel de l’Immobilier - Bureaux de Tigre jeumont Fermés ce Lundi 11 Décembre 2017 - 2017/12/09

    En raison du Congrès de l'immobilierles Bureaux de Tigre jeumont seront exceptionnellement Fermés ce Lundi 11 Décembre 2017

    Chaque année, et depuis plus de 70 ans, le Congrès de l’Immobilier organisé par la FNAIM au Palais des Congrès de Paris, est le rendez-vous incontournable de tous les professionnels du secteur immobilier.
    Le Congrès annuel de l’Immobilier organisé par la Fédération Nationale de l’Immobilier se tiendra les 14 et 15 décembre 2017 au Palais des Congrès de Paris. 

     

  • Formation professionnelle Jeudi 14/12/17 - Thème : URBANISME : Tout ce qui change - 2017/12/05


    Pour mieux vous servir les collaborateurs de Tigre Immobilier seront en
     formation professionnelle Jeudi 14 Décembre 2017
    Thème : URBANISME : Tout ce qui change.

     

  • Formation professionnelle ce Lundi 9 Octobre 2017. - 2017/10/07


    Pour mieux vous servir les collaborateurs de Tigre Immobilier seront en
     formation professionnelle ce Lundi 9 Octobre 2017.
    Pour cette raison, les bureaux des agences Tigre Maubeuge et Tigre Jeumont seront fermés ce Lundi 9 Octobre 2017.
    Merci pour votre compréhension
     

  • Formation professionnelle ce Vendredi 15 Septembre 2017. - 2017/09/14


    Pour mieux vous servir les collaborateurs de Tigre Immobilier seront en
     formation professionnelle ce Vendredi 15 Septembre 2017.
    Pour cette raison, les bureaux des agences Tigre Maubeuge et Tigre Jeumont seront fermés ce Vendredi 15 Septembre 2017.
    Merci pour votre compréhension

  • Mail à Tigre Immobilier - 2017/06/22

    Suite à un problème technique du Site et pour toute demande d'information ou de rappel
    Merci d'utiliser ce lien pour nous contacter -> Mail à Tigre Immobilier

  • Barème de nos Honoraires - 2017/03/27

    BARÈME TTC DE NOS HONORAIRES

     

    Notre Agence est spécialisée en Transaction immobilière


     

    HONORAIRES TRANSACTION (charge Acquéreur)

    Par tranches cumulatives :

    Prix Au-dessus de 45.000 E => 5 % (*) TTC Maximum 

    Prix De 0 à 45 000 E => 10 % (*) TTC Maximum (Minimum forfaitaire 2 000 € TTC)

    (*) Pourcentage appliqué sur le prix de vente

    (*) Hors Remise, Rabais, Ristourne, Promotion

     

    Nos prix sont indiqués Honoraires d'Agence TTC inclus

     

     

    HONORAIRES AVIS DE VALEUR

    (Nous réalisons les avis de valeur dans un rayon de 10 kms maximum de nos bureaux)

    Avis de Valeur Verbal => Offert

    Avis de Valeur Rédigé => 180 E TTC

  • Formation professionnelle ce Lundi 20 Mars 2017 : Actualité Juridique de la vente immobilière - du mandat à l'acte authentique - 2016/09/13

    Pour mieux vous servir les collaborateurs de Tigre Immobilier seront en formation professionnelle ce Lundi 20 Mars 2017.
    Thème : Actualité Juridique de la vente immobilière - du mandat à l'acte authentique

    Pour cette raison, les bureaux des agences Tigre Maubeuge et Tigre Jeumont seront fermés.
    Merci pour votre compréhension

  • Formation professionnelle ce jeudi 31 mars 2016 - Thème : Donations, Successions et Fiscalité - 2016/03/29

    Pour mieux vous servir les collaborateurs de Tigre Immobilier seront en
    formation professionnelle ce jeudi 31 mars 2016 (Thème : Donations, Successions et Fiscalité)
    Pour cette raison, les bureaux de :
    - Tigre Maubeuge seront fermés toute la journée
    - Tigre Jeumont seront ouverts de 9à12H et de 14à17H en effectif réduit.
    Merci pour votre compréhension

  • Congrès Fnaim Paris les 14 & 15 Décembre 2015 - 2015/12/13


    En raison du Congrès Fnaim
    les Bureaux de Tigre jeumont seront exceptionnellement Fermés ce Lundi 14 Décembre 
    Palais des congrès de Paris - Porte Maillot - 14 & 15 décembre 2015 

    Le Congrès annuel de l’Immobilier organisé par la Fédération Nationale de l’Immobilier se tiendra les 14 et 15 décembre prochains au Palais des Congrès de Paris.

    Depuis 69 ans, la Fédération nationale de l’Immobilier (FNAIM) organise son Congrès.
    Réservé à l’origine pour ses adhérents, le Congrès s’est ouvert en 2014 à tous les professionnels de l’immobilier quels que soient leurs métiers.
    Le Congrès de l’Immobilier couplé au Salon des Prestataires de l’Immobilier est ainsi devenu le principal rendez-vous de tous les professionnels et spécialistes de l’immobilier et du logement.
    Conférences spécialisées métiers, interventions d’acteurs de haut niveau et débats se tiendront en plénière.
    Toutes les dernières innovations techniques seront présentées par les fournisseurs exposant sur le Salon.
    Des ateliers et formations (sur inscription) seront également proposés.
    Le Congrès et le Salon feront en sorte d’apporter en 48 heures un maximum de réponses concrètes à tous les sujets de l’immobilier et du logement, sur tous les segments du secteur (logement individuel, immobilier d’entreprise et commercial, location saisonnière, syndic de copropriété, etc.). Tous les spécialistes se retrouvent pour deux jours d’interventions et de débats.
    Carrefour politique, économique et professionnel, le Congrès est un lieu de rencontres et de réflexion pour tous ceux qui travaillent et agissent dans le secteur du logement et de l’immobilier.
    Traditionnellement, chaque année, le ministre du Logement ouvre ou clôture le Congrès.
     

  • Carte De Visite - 2015/04/18

  • Tigre Immobilier Maquette - 2015/04/18

  • www.tigre-immobilier.fr - 2015/02/06



  • Crédit immobilier et assurance emprunteur - 2014/11/06

    Crédit immobilier et assurance emprunteur : la loi relative à la consommation donne la possibilité d’en changer dans le délai d’un an à compter de la souscription de l’offre de prêt 

     


    La loi relative à la consommation donne la possibilité d’en changer dans le délai d’un an à compter de la souscription de l’offre de prêt.
    S’il n’existe aucune obligation légale d’assurer son crédit immobilier, les établissements financiers subordonnent dans les faits l’octroi d’un crédit immobilier à une assurance couvrant au moins les risques de décès, de perte totale et irréversible d’autonomie, d’incapacité ou d’invalidité, et parfois de perte d’emploi, ces établissements ne souhaitant pas au demeurant perdre ce marché par une mise en concurrence accrue.
    La loi relative à la consommation donne désormais la faculté à l’emprunteur de résilier sans frais son contrat d’assurance, adossé à son offre de prêt immobilier, dans un délai d’un an à compter de la souscription de l’offre de prêt, à la condition que celui-ci présente à l’établissement prêteur un nouveau contrat d’assurance présentant des garanties équivalentes. Au-delà de ce délai, le contrat de prêt peut prévoir une faculté de substitution du contrat d’assurance en cas d’exercice par l’emprunteur de son droit de résiliation et doit alors en définir ses modalités d’application.
    Cette mesure concerne les contrats souscrits et les offres de prêt émises à compter du 26 juillet 2014. 

     

  • Bail commercial et nouveau droit de préemption - 2014/11/06

    Bail commercial et nouveau droit de préemption du preneur : date d'entrée en vigueur
    La loi ACTPE n° 2014-626 du 18 juin 2014 dite « loi Pinel » instaure un droit de préemption au bénéfice du locataire dans l’hypothèse où le propriétaire envisage de céder son local commercial ou artisanal.
    Ces dispositions sont applicables à toute cession d’un local intervenant à compter du sixième mois qui suit la promulgation de la loi, soit le 18 décembre 2014. 

  • Tigre Immobilier - 2014/10/29

    Tigre immobilier

    L'Agence immobilière Tigre Maubeuge (O3 27 64 92 16) & l'Agence immobilière Tigre Jeumont (O3 27 58 26 26) vous accompagnent pour Vendre, Acheter ou Evaluer votre Maison, Appartement, Terrain (tout bien immobilier en général). 
    Nos collaborateurs, professionnels de l'immobilier vous permettront de réaliser une transaction sécurisée conforme à la loi et aux réglements - www.tigre-immobilier.fr - www.tigre-immo.fr

    Nous avons des bureaux pour vous recevoir, ouverts du Lundi au Samedi inclus
    Maubeuge : 23 Avenue Colonel Martin & Jeumont : 120 Rue Hector Despret

    Dès l'accord du vendeur et de l'acquéreur, nous réalisons le compromis de vente dans les 8 Heures 

    Profitez des prochaines opportunités immobilières en vous inscrivant ICI

     Pour votre confort, nous avons amélioré l'affichage du résultat de vos recherches 
     Dorénavant vous ouvrez les fiches dans un nouvel onglet sans perdre le résultat de votre recherche 

    Acheter bien immobilier

    Acheter un bien immobilier (Maison Appartement, Terrain ..) est un acte économique, juridique et financier important.
    Peut-être le plus important de votre vie. Ne vous lancez pas seul(s). 
    Votre projet mérite toute l'attention de professionnels capables de vous guider dans une transaction sécurisée.
    Les agences immobilières TIGRE MAUBEUGE et TIGRE JEUMONT vous accompagnent et vous conseillent tout au long de votre achat immobilier. 
    Nos bureaux sont ouverts tous les jours de la semaine du Lundi au Samedi inclus
    Maubeuge : 23 Avenue Colonel Martin et Jeumont : 120 Rue Hector Despret


    Inscription à l'agence

    Que ce soit pour Vendre, Acheter, faire Evaluer votre Bien (Maison, Appartement, Terrain, Bâtiment ....), ou vous inscrire comme Acquéreur et être averti au plus vite des différentes opportunités correspondant à vos critères de recherche ou encore pour toute autre question relative à l'immobilier, Laissez nous vos coordonnées. Nous vous appellerons pour répondre à votre demande.Nos bureaux sont ouverts tous les jours de la semaine du Lundi au Samedi inclus : Maubeuge : 23 Avenue Colonel Martin et Jeumont : 120 Rue Hector Despret. 

    Vendre un bien immobilier

    Vendre un bien immobilier (Maison, Appartement, Terrain, Bâtiment ....) est un acte économique juridique et financier important. Peut-être le plus important de votre vie. Ne vous lancez pas seul(s). Votre projet mérite toute l'attention de professionnels de l'immobilier capables de vous guider dans une transaction sécurisée. Notre connaissance du métier nous permettra de vous conseiller sur les conséquences familiales, administratives et juridiques de votre projet, sans oublier les formalités administratives et diagnostics immobiliers nécessaires à toute vente pour garantir votre responsabilité en tant que vendeur.Nos bureaux sont ouverts tous les jours de la semaine du Lundi au Samedi inclus : Maubeuge : 23 Avenue Colonel Martin et Jeumont : 120 Rue Hector Despret.Vous souhaitez vendre votre bien, Laissez nous vos coordonnées, nous vous appellerons pour préparer votre dossier de mise en vente. 

    Évaluer un bien immobilier

    Bien évaluer votre Bien vous permettra de bien le vendre.Nous vous conseillerons sur la valeur commerciale de votre bien ainsi que sur les modalités juridiques, techniques et commerciales de sa mise en vente.Nos bureaux sont ouverts tous les jours de la semaine du Lundi au Samedi inclus : Maubeuge : 23 Avenue Colonel Martin et Jeumont : 120 Rue Hector Despret. 


    Vous souhaitez connaître gratuitement et sans engagement la valeur de votre bien,
    Laissez nous vos coordonnées, nous vous appellerons pour organiser une évaluation gratuite de votre bien.

    Nous contacter

    Que ce soit pour Vendre, Acheter, faire Evaluer votre Bien (Maison, Appartement, Terrain, Bâtiment ....), vous inscrire comme Acquéreur et être averti au plus vite des différentes opportunités correspondant à vos critères de recherche ou encore pour toute autre question relative à l'immobilier, Laissez nous vos coordonnées. Nous vous appellerons pour répondre à votre demande.Nos bureaux sont ouverts tous les jours de la semaine du Lundi au Samedi inclus : Tigre Immobilier Maubeuge : 23 Avenue Colonel Martin et Tigre Immobilier Jeumont : 120 Rue Hector DespretLaissez nous vos coordonnées, nous vous appellerons. 

    Nos agences

     



    L'Agence Immobilière Tigre Jeumont et L'Agence Immobilière Tigre Maubeuge sont deux agences (juridiquement et financièrement indépendantes) dirigées par Jean-Pierre Dusenne, Maître en droit. 
    En vous appuyant sur TIGRE IMMOBILIER pour réaliser votre projet de vendre ou acheter un bien immobilier (Maison, Appartement, Terrain, Immeuble, Terrain à Bâtir, Bâtiment, Atelier, Hangar, Grange, Pâture …..) vous bénéficiez : - des services d'un adhérent Fnaim - de bureaux et vitrines à Maubeuge et Jeumont - d'un fichier important de clients sérieux - de la mise en valeur des biens sur nos importants supports publicitaires - d'une équipe de professionnels confirmés en transaction - des conseils juridiques, techniques, financiers et commerciaux nécessaires à la réalisation de votre projet - d'un compte rendu d'activité régulier - d'une aide dans votre recherche de financement.

    M. DUSENNE Jean-Pierre, Mme DUBOIS Véronique, Mme DIVRY Marion, M. DUSENNE Bastien, M. DUSENNE Laurent, M. LEVESQUE Jean, Mme LOCOCCIOLO Stéphanie, M. LOEZ Roldao, Mme ROBERT Véronique, sont à votre écoute pour mener à bien votre projet.

    Nos bureaux sont ouverts tous les jours de la semaine du Lundi au Samedi inclus : Maubeuge : 23 Avenue Colonel Martin et Jeumont : 120 Rue Hector Despret. 

    Tigre Jeumont Sur Google
    Tigre Maubeuge sur Google
    Mail à Tigre Immobilier
    S'abonner gratuitement à notre NewsLetter

    ChaîneYouTube Tigre jeumont
    Chaîne YouTube Tigre Maubeuge


     

  • Diagnostics immobiliers Tableau recapitulatif - 2014/10/23



  • PTZ Plus - 2014/10/21
    PTZ + : les modalités d’application du zonage sont corrigées 

    PTZ + : les modalités d’application du zonage sont corrigées 


    A l’instar du dispositif Duflot, le zonage applicable au PTZ + a été modifié par le gouvernement.

    Pour mémoire, les conditions de ressources permettant de bénéficier du PTZ, ainsi que son montant, dépendent de la zone de situation du bien à financer.

    Il convenait jusqu’à alors de se référer à l’arrêté du 1er aout 2014 (JORF n°0180 du 6 aout 2014) lequel a mis en place un nouveau zonage, entré en vigueur au 1er octobre 2014.

    Cet arrêté vient d’être modifié par un arrêté du 30 septembre 2014 ; publié au Journal Officiel du 14 octobre 2014, afin de rectifier certaines erreurs matérielles présentes dans les annexes à l’arrêté du 1er aout 2014.

    En pratique, vous retrouverez en annexe I la liste des communes classées par zones : zones A bis, A, B1, B2, étant précisé que la zone C correspond au reste du territoire.

    Par conséquent, il convient donc de vous référer à ce nouvel arrêté, disponible sur le site Légifrance à l’adresse suivante : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000029574683

  • Notre Garant : GALIAN Paris - 2014/09/30






  • Détecteurs de fumée : avant le 8 mars 2015 - 2014/09/27

     

    La loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l'installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d'habitation a créé un article L. 129-8 dans le code de la construction et de l’habitation aux termes duquel :
    - l’occupant d'un logement, qu'il soit locataire ou propriétaire, doit installer dans celui-ci au moins un détecteur de fumée normalisé et veiller à l'entretien et au bon fonctionnement de ce dispositif. Toutefois, cette obligation incombe au propriétaire non occupant, notamment pour les locations saisonnières, les foyers, les logements de fonction et les locations meublées.
    - l'occupant du logement doit notifier cette installation à l'assureur le garantissant des dommages d'incendie ;
    - l’assureur peut procéder à une minoration de la prime d’assurance si l’assuré s’est conformé au respect de toutes ces obligations. En revanche, le non-respect des obligations d’installation et d’entretien du détecteur ne peut pas être constitutif d’un cas de déchéance de l’assurance.
    Un décret n° 2011-36 du 10 janvier 2011 a défini les modalités d'application de cet article, notamment les caractéristiques techniques du détecteur de fumée normalisé, les conditions de son installation, de son entretien et de son fonctionnement. Ce décret a notamment créé les articles R. 129-12 à R. 129-15 du code de la construction et de l’habitation. Un arrêté du 5 février 2013 a précisé ces dispositions.
    Impact de la loi ALUR
    La loi n° 2014-366 du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové a modifié les dispositions législatives présentées ci-dessus.
    Entrée en vigueur
    Il ressort du décret du 10 janvier 2011 qu’il doit être satisfait aux obligations prévues par ces textes avant le 8 mars 2015.
    Notification de l’installation à l’assureur
    L’occupant du logement doit notifier l’installation du détecteur à l'assureur garantissant les dommages d'incendie. Cette notification se fait par la remise d’une attestation conforme au modèle établi en annexe II de l’arrêté du 5 février 2013.
    Mesures de sécurité à mettre en œuvre par les propriétaires dans les parties communes des immeubles pour prévenir le risque d’incendie
    Rappelons que l’article L. 129-8 du code de la construction et de l’habitation dispose également qu’un décret devait fixer des mesures de sécurité à mettre en œuvre par les propriétaires dans les parties communes des immeubles pour prévenir le risque d’incendie. Ces mesures ont été fixées par le décret du 10 janvier 2011 et l’arrêté du 5 février 2013. Ces mesures devront donc impérativement être respectées au plus tard le 8 mars 2015


    La loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l'installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d'habitation a créé un article L. 129-8 dans le code de la construction et de l’habitation aux termes duquel :

    - l’occupant d'un logement, qu'il soit locataire ou propriétaire, doit installer dans celui-ci au moins un détecteur de fumée normalisé et veiller à l'entretien et au bon fonctionnement de ce dispositif. Toutefois, cette obligation incombe au propriétaire non occupant, notamment pour les locations saisonnières, les foyers, les logements de fonction et les locations meublées.
    - l'occupant du logement doit notifier cette installation à l'assureur le garantissant des dommages d'incendie ;
    - l’assureur peut procéder à une minoration de la prime d’assurance si l’assuré s’est conformé au respect de toutes ces obligations. En revanche, le non-respect des obligations d’installation et d’entretien du détecteur ne peut pas être constitutif d’un cas de déchéance de l’assurance.

    Un décret n° 2011-36 du 10 janvier 2011 a défini les modalités d'application de cet article, notamment les caractéristiques techniques du détecteur de fumée normalisé, les conditions de son installation, de son entretien et de son fonctionnement. Ce décret a notamment créé les articles R. 129-12 à R. 129-15 du code de la construction et de l’habitation. Un arrêté du 5 février 2013 a précisé ces dispositions.

    Impact de la loi ALUR : La loi n° 2014-366 du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové a modifié les dispositions législatives présentées ci-dessus.

    Entrée en vigueur : Il ressort du décret du 10 janvier 2011 qu’il doit être satisfait aux obligations prévues par ces textes avant le 8 mars 2015.

    Notification de l’installation à l’assureur : L’occupant du logement doit notifier l’installation du détecteur à l'assureur garantissant les dommages d'incendie. Cette notification se fait par la remise d’une attestation conforme au modèle établi en annexe II de l’arrêté du 5 février 2013.

    Mesures de sécurité à mettre en œuvre par les propriétaires dans les parties communes des immeubles pour prévenir le risque d’incendie : Rappelons que l’article L. 129-8 du code de la construction et de l’habitation dispose également qu’un décret devait fixer des mesures de sécurité à mettre en œuvre par les propriétaires dans les parties communes des immeubles pour prévenir le risque d’incendie. Ces mesures ont été fixées par le décret du 10 janvier 2011 et l’arrêté du 5 février 2013. Ces mesures devront donc impérativement être respectées au plus tard le 8 mars 2015

     

  • Indice du Cout de la Construction au 2T2014 - 2014/09/24

     

    COUT DE LA CONSTRUCTION – Variation de l’indice INSEE

    1er trimestre

    Année

    Indice

    JO/INSEE

    % aug. sur 1 an

    % aug. sur 3 ans

    % aug. sur 9 ans

    2014

    1648

    13/06/14

    0.12

    6.05

    29.76

    COUT DE LA CONSTRUCTION – Variation de l’indice INSEE

    2ème trimestre

    Année

    Indice

    JO/INSEE

    % aug. sur 1 an

    % aug. sur 3 ans

    % aug. sur 9 ans

    2014

    1621

    12/09/14

    - 0,98

    1,76

    27,04

    COUT DE LA CONSTRUCTION – Variation de l’indice INSEE

    3ème trimestre

    Année

    Indice

    JO/INSEE

    % aug. sur 1 an

    % aug. sur 3 ans

    % aug. sur 9 ans

    2013

    1612

    07/01/14

    - 2.18

    6.05

    26.73

    COUT DE LA CONSTRUCTION – Variation de l’indice INSEE

    4ème trimestre

    Année

    Indice

    JO/INSEE

    % aug. sur 1 an

    % aug. sur 3 ans

    % aug. sur 9 ans

    2013

    1615

    04/04/14

    - 1.46

    5.35

    27.26

     

  • Plafonnement des honoraires de location - 2014/09/24

     

    A partir du 15 septembre : le plafonnement des honoraires de location est rendu obligatoire 
    Le décret n° 2014-890 du 1er août 2014 relatif au plafonnement des honoraires maximum imputables aux locataires (pour les baux, nus ou meublés, soumis aux dispositions de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989), entre en application à compter du 15 septembre.
    RAPPEL :
    - Les honoraires d’entremise et de négociation restent à la seule charge du propriétaire et sont fixés librement.
    - Les honoraires de visite, de constitution du dossier et de rédaction du bail d'une part, ainsi que les honoraires d’état des lieux d'autre part, sont partagés entre le propriétaire et le locataire. La part du locataire est plafonnée et doit être au plus égale à celle imputée au propriétaire.
    Le plafond porte sur :
    1. les prestations de visite, de constitution du dossier et de rédaction du bail ;
    2- l’établissement de l’état des lieux.
    Concernant les premières prestations, le plafond varie selon la zone géographique dans laquelle est situé le bien loué.

    Le décret n° 2014-890 du 1er août 2014 relatif au plafonnement des honoraires maximum imputables aux locataires (pour les baux, nus ou meublés, soumis aux dispositions de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989), entre en application à compter du 15 septembre.

    RAPPEL :

    - Les honoraires d’entremise et de négociation restent à la seule charge du propriétaire et sont fixés librement.

    - Les honoraires de visite, de constitution du dossier et de rédaction du bail d'une part, ainsi que les honoraires d’état des lieux d'autre part, sont partagés entre le propriétaire et le locataire. La part du locataire est plafonnée et doit être au plus égale à celle imputée au propriétaire.

    Le plafond porte sur :

    1. les prestations de visite, de constitution du dossier et de rédaction du bail ;

    2- l’établissement de l’état des lieux.

    Concernant les premières prestations, le plafond varie selon la zone géographique dans laquelle est situé le bien loué.

     

  • Sécurité des piscines - 2014/09/23

    Ministère du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité

    Champ d’application et exigences de sécurité des piscines

    Champ d’application

    Depuis le 1er janvier 2004, les piscines privées nouvellement construites, à usage individuel ou collectif, doivent être pourvues d’un dispositif de sécurité.

    Depuis le 1er mai 2004, les piscines existantes des habitations données en location saisonnière sont également soumises à cette obligation.

    Depuis le 1er janvier 2006, ce sont toutes les autres piscines existantes qui doivent être équipées.

    Sont concernées les piscines privées à usage individuel ou collectif de plein air, dont le bassin est enterré ou semi- enterré :

    les piscines familiales ou réservées à des résidents,
    les piscines des villages de vacances, des hôtels, des locations de vacances, des campings, etc.

    Ne sont pas concernés :

    les piscines situées dans un bâtiment
    les piscines posées sur le sol, gonflables ou démontables
    les "établissements de natation" (piscines visées par la loi du 24 mai 1951), qui sont d’accès payant et qui font l’objet d’une surveillance par un maître nageur.

    Exigences

    Les propriétaires de piscines doivent installer un des quatre dispositifs prévus par le décret n°2004-499, lesquels doivent répondre aux exigences de sécurité suivantes :Retour ligne manuel

    les barrières de protection doivent être réalisées, construites ou installées de manière à empêcher le passage d’enfants de moins de cinq ans sans l’aide d’un adulte, à résister aux actions d’un enfant de moins de cinq ans, notamment en ce qui concerne le système de verrouillage de l’accès, et à ne pas provoquer de blessure ;Retour ligne manuel

    les couvertures doivent être réalisées, construites ou installées de façon à empêcher l’immersion involontaire d’enfants de moins de cinq ans, à résister au franchissement d’une personne adulte, et à ne pas provoquer de blessure ;Retour ligne manuel

    les abris doivent être réalisés, construits ou installés de manière à ne pas provoquer de blessure et être tels que le bassin de la piscine, lorsqu’il est fermé, est inaccessible aux enfants de moins de cinq ans ;Retour ligne manuel

    les alarmes doivent être réalisées, construites ou installées de manière que toutes les commandes d’activation et de désactivation ne doivent pas pouvoir être utilisées par des enfants de moins de cinq ans. Les systèmes de détection doivent disposer d’une sirène et ne pas se déclencher de façon intempestive.Retour ligne manuel

    Un des moyens pour les propriétaires de s’assurer que les matériels qu’ils vont vouloir acquérir ou faire installer respectent ces exigences est de vérifier qu’ils sont conformes aux normes homologuées. Ces normes font l’objet d’avis d’homologation du ministère chargé de la consommation :Retour ligne manuel

    barrières (norme NF P90-306), alarmes (norme NF P90-307), couvertures (norme NF P90-308), abri (norme NF P 90-309). 

  • Plus-value de cession de terrains à bâtir - 2014/09/23

     

    Le gouvernement avait annoncé dans son « plan de relance » du 29 aout dernier, qu’il allait relancer la construction en libérant du foncier par le jeu de mesures fiscales, afférentes plus particulièrement à la fiscalité des terrains à bâtir.
    Ces mesures figurent désormais sur la base en ligne de l’administration fiscale permettant ainsi aux contribuables de s’en prévaloir.
    Il s’agit en pratique, d’une part de l’alignement de la plus-value en cas de cession de terrains à bâtir sur celle existant en cas de cession des immeubles bâtis ; et d’autre part, de la mise en place d’un abattement exceptionnel de 30%.
    Alignement de la plus-value en cas de cession de terrains à bâtir sur celle existant en cas de cession des immeubles bâtis.
    Le régime de plus-values afférentes à la cession d’un immeuble bâti ou d’un terrain à bâtir est désormais identique.
    L'exonération totale des plus-values de cession de terrains à bâtir au titre de l'impôt sur le revenu est ainsi acquise à l'issue d'un délai de détention de vingt-deux ans, et l'exonération totale au titre des prélèvements sociaux est quant à elle acquise à l'issue d'un délai de détention de trente ans.
    Abattement exceptionnel de 30%
    L’administration fiscale met en place un abattement exceptionnel de 30% au profit des cessions de terrains à bâtir, dont la promesse de vente a acquis date certaine entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2015, à la condition que la vente soit réalisée au plus tard le 31 décembre de la deuxième année suivant celle au cours de laquelle la promesse de vente a acquis date certaine.
    A noter toutefois, que cet abattement exceptionnel ne s'applique pas aux cessions réalisées par le cédant au profit :
    - de son conjoint, son partenaire lié par un pacte civil de solidarité, son concubin notoire, un ascendant ou descendant du cédant ou de l’une de ces personnes ;
    - d'une personne morale dont le cédant, son conjoint, son partenaire lié par un pacte civil de solidarité, son concubin notoire ou un ascendant ou descendant de l’une de ces personnes est un associé ou le devient à l’occasion de cette cession.
    Pour finir, rappelons que le gouvernement avait également annoncé qu’il créerait un abattement exceptionnel de 100 000 euros pour les donations de terrains à bâtir réalisées jusqu’à fin 2015, à la condition qu’ils soient ultérieurement construits. A l’heure où nous écrivons ces lignes, cette mesure n’a pas été concrétisée par un commentaire sur la base en ligne de l’administration fiscale.

     

    Le gouvernement avait annoncé dans son « plan de relance » du 29 aout dernier, qu’il allait relancer la construction en libérant du foncier par le jeu de mesures fiscales, afférentes plus particulièrement à la fiscalité des terrains à bâtir.

    Ces mesures figurent désormais sur la base en ligne de l’administration fiscale permettant ainsi aux contribuables de s’en prévaloir.

    Il s’agit en pratique, d’une part de l’alignement de la plus-value en cas de cession de terrains à bâtir sur celle existant en cas de cession des immeubles bâtis ; et d’autre part, de la mise en place d’un abattement exceptionnel de 30%.

    Alignement de la plus-value en cas de cession de terrains à bâtir sur celle existant en cas de cession des immeubles bâtis.

    Le régime de plus-values afférentes à la cession d’un immeuble bâti ou d’un terrain à bâtir est désormais identique.

    L'exonération totale des plus-values de cession de terrains à bâtir au titre de l'impôt sur le revenu est ainsi acquise à l'issue d'un délai de détention de vingt-deux ans, et l'exonération totale au titre des prélèvements sociaux est quant à elle acquise à l'issue d'un délai de détention de trente ans.

    Abattement exceptionnel de 30%

    L’administration fiscale met en place un abattement exceptionnel de 30% au profit des cessions de terrains à bâtir, dont la promesse de vente a acquis date certaine entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2015, à la condition que la vente soit réalisée au plus tard le 31 décembre de la deuxième année suivant celle au cours de laquelle la promesse de vente a acquis date certaine.

    A noter toutefois, que cet abattement exceptionnel ne s'applique pas aux cessions réalisées par le cédant au profit :

    - de son conjoint, son partenaire lié par un pacte civil de solidarité, son concubin notoire, un ascendant ou descendant du cédant ou de l’une de ces personnes ;

    - d'une personne morale dont le cédant, son conjoint, son partenaire lié par un pacte civil de solidarité, son concubin notoire ou un ascendant ou descendant de l’une de ces personnes est un associé ou le devient à l’occasion de cette cession.

    Pour finir, rappelons que le gouvernement avait également annoncé qu’il créerait un abattement exceptionnel de 100 000 euros pour les donations de terrains à bâtir réalisées jusqu’à fin 2015, à la condition qu’ils soient ultérieurement construits. A l’heure où nous écrivons ces lignes, cette mesure n’a pas été concrétisée par un commentaire sur la base en ligne de l’administration fiscale.

     

     

  • Bail commercial : suppression de l'ICC - 2014/09/12


    Bail commercial : suppression de l'ICC pour les loyers révisés et plafonnés mais pas pour les loyers indexés 

    La loi n° 2014-626 du 18 juin 2014 (ACTPE) supprime la référence à l’indice du coût de la construction (ICC) pour le calcul du plafonnement du loyer du bail commercial renouvelé (art. L. 145-34 du code de commerce), ainsi que pour le calcul du bail révisé dans le cadre de la révision triennale légale (art. L. 145-38 du code de commerce)La loi n° 2014-626 du 18 juin 2014 (ACTPE) supprime la référence à l’indice du coût de la construction (ICC) pour le calcul du plafonnement du loyer du bail commercial renouvelé (art. L. 145-34 du code de commerce), ainsi que pour le calcul du bail révisé dans le cadre de la révision triennale légale (art. L. 145-38 du code de commerce).

    Le plafonnement du loyer renouvelé et révisé est donc dorénavant calculé sur la base de l’ILC pour les activités commerciales ou artisanales, et sur la base de l’ILAT pour les activités tertiaires. Ces dispositions s’appliquent pour les baux conclus ou renouvelés depuis le 1er septembre 2014.

    Notons toutefois que pour l’indexation annuelle (clause d’échelle mobile) présente dans un bail commercial, les parties demeurent libres de choisir l’indice du coût de la construction (ICC) comme indice de référence.

    En effet, selon les dispositions de l’article L. 112-2 du code monétaire et financier, pour être licite, l’indice retenu au contrat doit être en relation soit avec l’activité d’une des parties, soit avec le bail. Or, selon l’article précité, l’ICC est réputé en relation directe avec l’objet d’une convention relative à un immeuble bâti. Un loyer pourrait donc être indexé sur la base de l’ICC et révisé et/ou plafonné selon l’ILC ou l’ILAT.

    Il nous semblerait donc judicieux, dans un souci de cohérence, de choisir également l’ILC ou l’ILAT comme indice de référence pour l’indexation du loyer.

  • Décret Plafonnant Les Hres De Location - 2014/08/26

     

    Parution Du Décret Plafonnant Le Montant D’honoraires De Location Imputables Aux Locataires.

    Le décret n° 2014-890 du 1er août 2014 relatif au plafonnement des honoraires imputables aux locataires et aux modalités de transmission de certaines informations par les professionnels de l'immobilier est paru au Journal officiel du 6 août 2014.
    Ce décret ne fixe que le montant d’honoraires maximum pouvant être imputé au locataire pour les baux, nus ou meublés, soumis aux dispositions de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989.
    La part d’honoraires de location imputée au propriétaire bailleur reste libre mais ne doit en aucun cas être inférieure à celle réclamée au locataire pour les deux postes considérés (la visite, la constitution du dossier, la rédaction du bail et l’établissement de l’état des lieux).
    Ainsi les honoraires de location pouvant être réclamés au locataire pour les prestations de visite, la constitution du dossier et la rédaction du bail, varient selon la zone géographique dans laquelle est situé le bien loué

  • Ferrière - Résidence Delattre : Tous Vendus - 2014/08/25





    Ils sont Tous vendus !
    Dans la résidence Delattre à Ferrière la Grande
    20 Appartements ont trouvé leur nouveau propriétaire 


     N'hésitez pas à vous inscrire pour profiter des prochaines opportunités immobilières  

    Proche Maubeuge
    Dans résidence paisible et sécurisée avec portail électrique et parc, proche de toutes commodités, 

    Appartements T3 ou T4 avec Chauffage Central individuel - cave - Parking privatif 
    Appartements T3 de 50 m2 : 40.000 E
    Appartements T4 de 60 m2 : 50.000 E
    Une Bonne raison d'investir dans l'immobilier



     

  • Fléchissement des prix à la consommation - 2014/08/19

    Fléchissement des prix à la consommation sur un mois avec une baisse de 0,3 %. Sur un an, les prix (hors tabac) augmentent de 0,4 % (Source : INSEE, 13/08/2014)

    2014

    France entière

    Tabac inclus

    France entière

    Hors tabac

    INSEE

    Décembre

     

     

     

    Novembre

     

     

     

    Octobre

     

     

     

    Septembre

     

     

     

    Août

     

     

     

    Juillet

    127,73 

     125,81

    13/08/14 

    Juin

    128,14

    126,22

    10/07/14

    Mai

    128,19

    126,27

    12/06/14

    Avril

    128,15

    126,24

    14/05/14

    Mars

    128,20

    126,29

    10/04/14

    Février

    127,63

    125,71

    13/03/14

    Janvier

    126,93

    125,04

    20/02/14

       

    2013

    France entière

    Tabac inclus

    France entière

    Hors tabac

    INSEE

    Décembre

    127,64

     125,82

     14/01/14

    Novembre

    127,21 

     125,38

     12/12/13

    Octobre

    127,26

    125,44

    14/11/13

    Septembre

    127,43

    125,60

    15/10/13

    Août

    127,73

    125,90

    12/09/13

    Juillet

    127,14

    125,35

    14/08/13

    Juin

    127,52

    125,78

    11/07/13

    Mai

    127,31

    125,57

    12/06/13

    Avril

    127,24

    125,50

    15/05/13

    Mars

    127,43

    125,69

    11/04/13

    Février

    126,47

    124,72

    13/03/13

    Janvier

    126,11

    124,36

    20/02/13

  • Bureaux fermés Samedi 16/08/2014 - 2014/08/12

    Exceptionnellement nos bureaux seront fermés Samedi 16 Août

  • PV Immo : Fin de l'Abattement Exceptionnel - 2014/08/06

    Comme prévu, l'abattement exceptionnel de 25% sur les plus-values des résidences secondaires se termine le 31.08.2014

  • Parution du décret d'encadrement des loyers - 2014/08/03

     

    L’article 18 de la loi du 6 juillet 1989 prévoit que pour chacune des zones d'urbanisation continue de plus de 50 000 habitants où il existe un déséquilibre marqué entre l'offre et la demande de logements, entraînant des difficultés sérieuses d'accès au logement sur l'ensemble du parc résidentiel, doit être fixé par décret le montant maximum d'évolution des loyers des logements nus ou meublés en cas de relocation ou de renouvellement du bail.
    Le décret n° 2014-854 du 30 juillet 2014 relatif à l'évolution de certains loyers dans le cadre d'une nouvelle location ou d'un renouvellement de bail pris en application des articles 17 et 18 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 est paru au Journal officiel de ce 31 juillet 2014.
    Ce décret fixe également les zones « tendues » définies par le nouvel article 17 de la loi du 6 juillet 1989 (créé par la loi n° 2014-366 du 24 mars 2014 dite" loi ALUR").
    Rappelons que le décret n° 2032-689 du 30 juillet 2013 d’encadrement des loyers entré en vigueur le 1er août 2013 n’était valable que pour une durée d’un an.
    Le nouveau décret a été réécrit afin de l’adapter aux dispositions de la loi ALUR. Il entre en vigueur le 1er août 2014 pour une durée d’un an.
    La liste des communes dans lesquelles le décret est applicable a été modifiée par rapport au décret précédent. Il s’agit des communes où s’applique la taxe sur les logements vacants.

    L’article 18 de la loi du 6 juillet 1989 prévoit que pour chacune des zones d'urbanisation continue de plus de 50 000 habitants où il existe un déséquilibre marqué entre l'offre et la demande de logements, entraînant des difficultés sérieuses d'accès au logement sur l'ensemble du parc résidentiel, doit être fixé par décret le montant maximum d'évolution des loyers des logements nus ou meublés en cas de relocation ou de renouvellement du bail.

    Le décret n° 2014-854 du 30 juillet 2014 relatif à l'évolution de certains loyers dans le cadre d'une nouvelle location ou d'un renouvellement de bail pris en application des articles 17 et 18 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 est paru au Journal officiel de ce 31 juillet 2014.

    Ce décret fixe également les zones « tendues » définies par le nouvel article 17 de la loi du 6 juillet 1989 (créé par la loi n° 2014-366 du 24 mars 2014 dite" loi ALUR").

    Rappelons que le décret n° 2032-689 du 30 juillet 2013 d’encadrement des loyers entré en vigueur le 1er août 2013 n’était valable que pour une durée d’un an.

    Le nouveau décret a été réécrit afin de l’adapter aux dispositions de la loi ALUR. Il entre en vigueur le 1er août 2014 pour une durée d’un an.

    La liste des communes dans lesquelles le décret est applicable a été modifiée par rapport au décret précédent. Il s’agit des communes où s’applique la taxe sur les logements vacants.

     

  • Conseil national de la transaction - 2014/07/29

    Le décret n° 2014-843 du 25 juillet 2014 relatif à la composition et au fonctionnement du Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières est paru au Journal officiel du 27 juillet 2014.

    Rappelons que la loi n° 2014-366 du 24 mars 2014 dite "loi ALUR" a créé le Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières (CNTGI), qui est l’une des propositions majeures de la FNAIM pour une réforme des métiers de l’immobilier, contenues dans le Livre blanc de mai 2011.

  • COS et taille minimale des terrains - 2014/07/21

    « L’urbanisme rénové », prôné par la loi n° 2014-366 du 24 mars 2014, trouve un écho retentissant en son article 157.

    Cette disposition, codifiée à l’article 123-1-5 du code de l’urbanisme, entraîne l’impossibilité pour un règlement de plan local d’urbanisme (PLU) de prévoir des mesures relatives à la taille minimale des terrains ainsi qu’à la fixation d’un coefficient d’occupation des sols (COS).

  • Notre Pub Top Annonces du7 Juillet au 20 Juillet 2014 - 2014/07/04



  • Nouvelle obligation d'assurance pour les copropriétaires et la copropriété issue de la loi ALUR - 2014/06/23

    La loi ALUR instaure une nouvelle obligation d’assurance pour les copropriétaires et la copropriété.
    Au terme de l’article 9-1 de la loi du 10 juillet 1965, chaque copropriétaire est tenu de s’assurer contre les risques de responsabilité civile dont il doit répondre en sa qualité soit de copropriétaire occupant, soit de copropriétaire non occupant (par exemple, en cas de location).


    La loi ALUR instaure une nouvelle obligation d’assurance pour les copropriétaires et la copropriété.

    Au terme de l’article 9-1 de la loi du 10 juillet 1965, chaque copropriétaire est tenu de s’assurer contre les risques de responsabilité civile dont il doit répondre en sa qualité soit de copropriétaire occupant, soit de copropriétaire non occupant (par exemple, en cas de location).

    De son côté, chaque syndicat de copropriétaires est tenu de s’assurer contre les risques de responsabilité civile dont il doit répondre. A cet effet, le syndic est tenu de soumettre au vote de l’assemblée générale, à la majorité de l’article 24 de la loi du 10 juillet 1965, la décision de souscrire une telle assurance. 

  • Publication de la loi Artisanat, Commerce et Très Petites Entreprises - 2014/06/23

    La loi n° 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises publiée le 19 juin 2014, entre en vigueur le 20 juin 2014 et modifie ainsi le code de commerce. Pour autant, toutes les dispositions envisagées par ce texte ne sont pas d’application immédiate

  • Notre Pub Top Annonces du 26 Mai au 08 Juin 2014 - 2014/05/23






  • Appartements : Ne tardez pas. Il n'en reste plus que quelques uns - 2014/05/17

     

    Ne tardez pas. Il n'en reste plus que quelques uns
     

    Proche Maubeuge

    Dans résidence paisible et sécurisée avec portail électrique et parc, proche de toutes commodités,
    Appartements T3 ou T4 avec Chauffage Central individuel - cave - Parking privatif 
     

    Appartements T3 de 50 m2 : 40.000 E
    Appartements T4 de 60 m2 : 50.000 E
     

    Une Bonne raison d'investir dans l'immobilier

     

  • Notre Pub Top Annonces du 28 Avril au 12 Mai 2014 - 2014/04/26


  • Projet de loi Pinel relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises - 2014/04/24

     

    L’année 2014 sera sans nul doute l’année des réformes dans le domaine de l’immobilier. Après la loi ALUR, qui rappelons-le autant que de besoin, a impacté le régime de la location, de la copropriété et les professions immobilières, la loi relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises s’apprête à voir le jour.

  • Loi ALUR - 2014/04/24

     

    La loi n° 2014-366 du 24 mars 2014 pour l'accès au logement et un urbanisme rénové dite loi ALUR a été publiée au JO (JO 26/03/2014).

    Cette Loi impacte le régime de la location, de la copropriété et les professions immobilières

  • Application gratuite FNAIM IMMO - 2014/04/18




    + de 500 000 annonces immobilières de biens à louer ou à acheter, proposées uniquement par des professionnels de la FNAIM.

    Tous les biens affichés sur FNAIM.FR sont automatiquement disponibles sur FNAIM IMMO.

    Cette application gratuite permet de trouver aussi bien une agence qu’un bien immobilier.

    La recherche s’effectue à partir des critères comme le type de bien, la surface souhaitée, le budget, le nombre de pièces.

    À chaque résultat, votre sélection est conservée en mémoire avec les coordonnées de l’agence.

  • L'IRL du 1er trimestre 2014 - 2014/04/12

     

    TRIMESTRE

    IRL : en niveau

    IRL : variation annuelle

    Parution INSEE(1)

    1er trimestre 2014

    125,00

    + 0,60

    11/04/2014

  • Notre Stand Au Salon HabitaDéco des 4, 5 et 6 Avril - 2014/04/03


  • Usure : Source : JO, 27/03/14 - 2014/03/31


    USURE

    avis concernant l'application des articles L. 313-3 du code de la consommation et L. 313-5-1 du code monétaire et financier (JO 27 mars 2014)

     

    Taux effectifs moyens pratiqués par les établissements de crédit au cours du 1er trimestre 2014 pour les diverses catégories de crédits et seuils de l'usure correspondants applicables à compter du 1er avril 2014 :

    PRÊTS AUX PARTICULIERS

    entrant dans le champ d'application des articles L. 312-1 à L. 312-36 du Code de la consommation (prêts immobiliers)

    CATÉGORIE

    Taux effectif pratiqué au 1er  trimestre 2014 par les établissements de crédit (%)

    Seuil de l'usure applicable à compter du 1er avril 2014 (%)

    Prêts à taux fixe

    3,89

    5,19

    Prêts à taux variable

    3,48

    4,64

    Prêts relais

    4,04

    5,39

     

    PRÊTS AUX ENTREPRISES

    CATÉGORIE

    Taux effectif pratiqué au 1er trimestre 2014 par les établissements de crédit (%)

    Seuil de l'usure applicable à compter du 1er avril 2014 (%)

    Découverts en compte *

    10,03

    13,37

    Le taux moyen pratiqué (TMP) est le taux effectif des prêts aux entreprises d’une durée initiale supérieure à deux ans, à taux variable, d’un montant inférieur ou égal à 152 449 euros. Ce taux est utilisé par la direction générale des finances publiques pour le calcul du taux maximum des intérêts déductibles sur les comptes courants d’associés.

    *Le taux effectif moyen pratiqué par les établissements de crédit au cours du 1er trimestre de 2014 pour cette catégorie de prêts est de 2,94 %

  • Nous sommes heureux de vous inviter au 5ème salon HABITADECO - 2014/03/19

  • Notre Pub Allo Sambre du 10 Mars - 2014/03/10





  • Tigre Immobilier Participe au Salon HabitaDéco du 4 Au 6 Avril - 2014/03/04






  • Notre Pub Top Annonces du 3 au 16 Mars - 2014/02/28





  • Portes Ouvertes du Samedi 15 Mars - 2014/02/26



    Portes Ouvertes

    Samedi 15 Mars 2014 de 10hà12h et de 14hà17h

    FERRIÈRE LA GRANDE
    Résidence Delattre
    391 Rue Clémenceau

     

    Appartements au Rdc, 1er, 2ème ou 3ème Etage

    Appartement T3 50 m2 : 42.000 E Fai

    Appartement T4 60 m2 : 52.000 E Fai


  • Notre Pub Top Annonces du 17 au 28 Février - 2014/02/14




  • Renovation-info-service.gouv.fr - 2014/02/07

     

    Pourquoi éco-rénover votre logement ?
    3 bonnes raisons d'agir maintenant :
    Pour faire baisser vos factures d'énergie
    Pour améliorer votre confort
    Pour augmenter la valeur de votre bien

    Pourquoi éco-rénover votre logement ? 3 bonnes raisons d'agir maintenant :

    - Pour faire baisser vos factures d'énergie

    - Pour améliorer votre confort

    - Pour augmenter la valeur de votre bien


    Cliquez ici

     

  • IRL 4T2013 - 2014/01/16

    L’indice de référence des loyers augmente de 0,69 % au 4ème trimestre 2013

    L’indice de référence des loyers est un indice trimestriel : référence 100 au 4e trimestre 1998.

     

    TRIMESTRE

    IRL : en niveau

    IRL : variation annuelle

    Parution INSEE(1)

     

     

     

     

    4eme trimestre 2013

    124,83

    + 0,69 %

    15/01/2014

    3eme trimestre 2013

    124,66

    + 0,90 %

    16/10/2013

    2eme trimestre 2013

    124,44

    + 1,20 %

    12/07/2013

    1er trimestre 2013

    124,25

    + 1,54 %

    12/04/2013

  • A Saisir Appart 2 Chambres 50 m2 - 40.000 E - 2014/01/04
  • A Saisir Appart 3 Chambres 60 m2 - 50.000 E - 2014/01/04
  • Les taux des crédits immobiliers sont bas, c'est le moment d'acheter, Contactez nous pour en profiter - 2014/01/04
  • Les taux de l'usure au 1er janvier 2014 - 2014/01/04

    Les taux de l'usure applicables à compter du 1er janvier 2014 sont parus (Source : JORF, 26/12/2013)

    USURE

    avis concernant l'application des articles L. 313-3 du code de la consommation et L. 313-5-1 du code monétaire et financier (JO 26 décembre 2013)

    Taux effectifs moyens pratiqués par les établissements de crédit au cours du 4ème trimestre 2013 pour les diverses catégories de crédits et seuils de l'usure correspondants applicables à compter du 1er janvier 2014 :

    PRÊTS AUX PARTICULIERS

    entrant dans le champ d'application des articles L. 312-1 à L. 312-36 du Code de la consommation (prêts immobiliers)

    CATÉGORIE

    Taux effectif pratiqué au 4ème trimestre 2013 par les établissements de crédit (%)

    Seuil de l'usure applicable à compter du 1er janvier 2014 (%)

    Prêts à taux fixe

    3,78

    5,04

    Prêts à taux variable

    3,38

    4,51

    Prêts relais

    3,92

    5,23

     

    PRÊTS AUX ENTREPRISES

    CATÉGORIE

    Taux effectif pratiqué au 4ème trimestre 2013 par les établissements de crédit (%)

    Seuil de l'usure applicable à compter du 1er janvier 2014 (%)

    Découverts en compte *

    9,98

    13,31

    Le taux moyen pratiqué (TMP) est le taux effectif des prêts aux entreprises d’une durée initiale supérieure à deux ans, à taux variable, d’un montant inférieur ou égal à 152 449 euros. Ce taux est utilisé par la direction générale des finances publiques pour le calcul du taux maximum des intérêts déductibles sur les comptes courants d’associés.

    *Le taux effectif moyen pratiqué par les établissements de crédit au cours du 4ème trimestre de 2013 pour cette catégorie de prêts est de 2,82 %.

  • Prime rénovation énergétique : un site internet dédié - 2014/01/02

    Prime rénovation énergétique : un site internet dédié : http://www.renovation-info-service.gouv.fr/vos-aides-financieres

  • Chers Propriétaires Vendeurs, pensez à nous communiquer vos DPE, nous en avons besoin pour publier vos biens - 2014/01/02

    Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un document qui donne un aperçu de la performance énergétique d'un logement par une estimation de sa consommation énergétique et de son taux d'émission de gaz à effet de serre.
    L'initiative de faire réaliser un DPE appartient au vendeur du logement ou au bailleur. Le DPE doit être réalisé avant la mise en vente ou location du logement et être remis au candidat acquéreur ou locataire.

  • Evaluation gratuite de votre bien - 2013/12/30

    Pour vendre correctement votre bien (MaisonAppartement,TerrainBâtimentImmeuble .....), commencez par bien l'évaluer. Nous vous conseillerons sur la valeur commerciale de votre bien ainsi que sur les modalités juridiquestechniques et commerciales de sa mise en vente.
    Pour un évaluation gratuite : contactez nous 

  • Nos bureaux sont ouverts du Lundi au Samedi inclus - 2013/12/30


    Maubeuge : 23 Avenue Colonel Martin et Jeumont : 120 Rue Hector Despret.

    Horaires d'Ouverture 
Lundi 9h00-12h00 et 14h00-19h00
    Mardi 9h00-12h00 et 14h00-19h00
    Mercredi 9h00-12h00 et 14h00-19h00
    Jeudi 9h00-12h00 et 14h00-19h00
    Vendredi 9h00-12h00 et 14h00-19h00

    Horaires d'Ouverture
    Lundi 9h00-12h00 et 14h00-19h00
    Mardi 9h00-12h00 et 14h00-19h00
    Mercredi 9h00-12h00 et 14h00-19h00
    Jeudi 9h00-12h00 et 14h00-19h00
    Vendredi 9h00-12h00 et 14h00-19h00
    Samedi 9h00-12h00 et 14h00-17h00
    Dimanche : Fermeture 

     

  • Bonne Année - 2013/12/30







    M. DUSENNE Jean-Pierre, Mme DUBOIS Véronique, Mme DIVRY Marion, M. DUSENNE Bastien, M. DUSENNE Laurent, M. LEVESQUE Jean,
    Mme LOCOCCIOLO Stéphanie, M. LOEZ Roldao, Mme ROBERT Véronique,
    Toute l'équipe de Tigre Immobilier, vous souhaitent une 
      BONNE & HEUREUSE ANNÉE 2014  

    Nous vous souhaitons, tout particulièrement encore, de devenir propriétaire en 2014.




  • Réforme des plus-values immobilières au 1er septembre 2013 - 2013/12/30

    les cessions de biens immobiliers, autres que des terrains à bâtir,réalisées à compter du 1er septembre 2013 pourront bénéficier d’une exonération totale de plus-value à l’issue d’un délai de détention de vingt-deux ans, contre trente ans aujourd’hui.

     

     

    Cette modification législative n’impacte cependant pas les prélèvements sociaux, dont l’exonération demeurera acquise au terme d’un délai de possession de trente ans.

     

     

    En pratique, pour l'impôt sur le revenu, l'abattement pour durée de détention s'établira comme suit :- 6 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;- 4 % pour la vingt-deuxième année révolue de détention.Pour les prélèvements sociaux, le calcul de l’abattement pour durée de détention demeure inchangé :- 1,65 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;- 1,60 % pour la vingt-deuxième année de détention ;- 9 % pour chaque année au-delà de la vingt-deuxième.Par ailleurs, les cessions de biens immobiliers ou de droits portant sur ces biens(*), autres que des terrains à bâtir ou de droits s'y rapportant, bénéficieront en plus d’un abattement exceptionnel de 25 % sur les plus-values de cessions intervenant du 1er septembre 2013 au 31 aoûtRéforme des plus-values immobilières au 1er septembre 2013Réforme des plus-values immobilières au 1er septembre 2013 2014.

     

     

    Réforme des plus-values immobilières au 1er septembre 2013

     

    Les cessions de biens immobiliers, autres que des terrains à bâtir,réalisées à compter du 1er septembre 2013 pourront bénéficier d’une exonération totale de plus-value à l’issue d’un délai de détention de vingt-deux ans, contre trente ans aujourd’hui.

     

    Cette modification législative n’impacte cependant pas les prélèvements sociaux, dont l’exonération demeurera acquise au terme d’un délai de possession de trente ans.

     

    Pour l'impôt sur le revenu, l'abattement pour durée de détention s'établira comme suit :

     

    - 6 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;

     

    - 4 % pour la vingt-deuxième année révolue de détention.

     

    Pour les prélèvements sociaux, le calcul de l’abattement pour durée de détention demeure inchangé :

     

    - 1,65 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;

     

    - 1,60 % pour la vingt-deuxième année de détention ;

     

    - 9 % pour chaque année au-delà de la vingt-deuxième.

     

    Par ailleurs, les cessions de biens immobiliers, autres que des terrains à bâtir ou de droits s'y rapportant, bénéficieront en plus d’un abattement exceptionnel de 25 % sur les plus-values de cessions intervenant du 1er septembre 2013 au 31 août 2014.

     

    les cessions de biens immobiliers, autres que des terrains à bâtir,réalisées à compter du 1er septembre 2013 pourront bénéficier d’une exonération totale de plus-value à l’issue d’un délai de détention de vingt-deux ans, contre trente ans aujourd’hui.
    Cette modification législative n’impacte cependant pas les prélèvements sociaux, dont l’exonération demeurera acquise au terme d’un délai de possession de trente ans.
    En pratique, pour l'impôt sur le revenu, l'abattement pour durée de détention s'établira comme suit :- 6 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;- 4 % pour la vingt-deuxième année révolue de détention.Pour les prélèvements sociaux, le calcul de l’abattement pour durée de détention demeure inchangé :- 1,65 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;- 1,60 % pour la vingt-deuxième année de détention ;- 9 % pour chaque année au-delà de la vingt-deuxième.Par ailleurs, les cessions de biens immobiliers ou de droits portant sur ces biens(*), autres que des terrains à bâtir ou de droits s'y rapportant, bénéficieront en plus d’un abattement exceptionnel de 25 % sur les plus-values de cessions intervenant du 1er septembre 2013 au 31 aoûtRéforme des plus-values immobilières au 1er septembre 2013Réforme des plus-values immobilières au 1er septembre 2013 2014.
    Réforme des plus-values immobilières au 1er septembre 2013
    Les cessions de biens immobiliers, autres que des terrains à bâtir,réalisées à compter du 1er septembre 2013 pourront bénéficier d’une exonération totale de plus-value à l’issue d’un délai de détention de vingt-deux ans, contre trente ans aujourd’hui.
    Cette modification législative n’impacte cependant pas les prélèvements sociaux, dont l’exonération demeurera acquise au terme d’un délai de possession de trente ans.
    Pour l'impôt sur le revenu, l'abattement pour durée de détention s'établira comme suit :
    - 6 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;
    - 4 % pour la vingt-deuxième année révolue de détention.
    Pour les prélèvements sociaux, le calcul de l’abattement pour durée de détention demeure inchangé :
    - 1,65 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;
    - 1,60 % pour la vingt-deuxième année de détention ;
    - 9 % pour chaque année au-delà de la vingt-deuxième.
    Par ailleurs, les cessions de biens immobiliers, autres que des terrains à bâtir ou de droits s'y rapportant, bénéficieront en plus d’un abattement exceptionnel de 25 % sur les plus-values de cessions intervenant du 1er septembre 2013 au 31 août 2014.
    les cessions de biens immobiliers, autres que des terrains à bâtir,réalisées à compter du 1er septembre 2013 pourront bénéficier d’une exonération totale de plus-value à l’issue d’un délai de détention de vingt-deux ans, contre trente ans aujourd’hui.
    Cette modification législative n’impacte cependant pas les prélèvements sociaux, dont l’exonération demeurera acquise au terme d’un délai de possession de trente ans.
    En pratique, pour l'impôt sur le revenu, l'abattement pour durée de détention s'établira comme suit :- 6 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;- 4 % pour la vingt-deuxième année révolue de détention.Pour les prélèvements sociaux, le calcul de l’abattement pour durée de détention demeure inchangé :- 1,65 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;- 1,60 % pour la vingt-deuxième année de détention ;- 9 % pour chaque année au-delà de la vingt-deuxième.Par ailleurs, les cessions de biens immobiliers ou de droits portant sur ces biens(*), autres que des terrains à bâtir ou de droits s'y rapportant, bénéficieront en plus d’un abattement exceptionnel de 25 % sur les plus-values de cessions intervenant du 1er septembre 2013 au 31 aoûtRéforme des plus-values immobilières au 1er septembre 2013Réforme des plus-values immobilières au 1er septembre 2013 2014.
    Réforme des plus-values immobilières au 1er septembre 2013
    Les cessions de biens immobiliers, autres que des terrains à bâtir,réalisées à compter du 1er septembre 2013 pourront bénéficier d’une exonération totale de plus-value à l’issue d’un délai de détention de vingt-deux ans, contre trente ans aujourd’hui.
    Cette modification législative n’impacte cependant pas les prélèvements sociaux, dont l’exonération demeurera acquise au terme d’un délai de possession de trente ans.
    Pour l'impôt sur le revenu, l'abattement pour durée de détention s'établira comme suit :
    - 6 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;
    - 4 % pour la vingt-deuxième année révolue de détention.
    Pour les prélèvements sociaux, le calcul de l’abattement pour durée de détention demeure inchangé :
    - 1,65 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;
    - 1,60 % pour la vingt-deuxième année de détention ;
    - 9 % pour chaque année au-delà de la vingt-deuxième.
    Par ailleurs, les cessions de biens immobiliers, autres que des terrains à bâtir ou de droits s'y rapportant, bénéficieront en plus d’un abattement exceptionnel de 25 % sur les plus-values de cessions intervenant du 1er septembre 2013 au 31 août 2014.
  • Dès l'accord du vendeur et de l'acquéreur, nous réalisons le compromis de vente dans les 6 H qui suivent. - 2013/12/30

    Dès l'accord du vendeur et de l'acquéreur, nous réalisons le compromis de vente dans les 6 H qui suivent.

  • Page Actualités : http://tigre-immobilier.fr/agences - 2013/12/30
  • Tigre Jeumont Sur Google - 2013/12/30
  • Tigre Maubeuge sur Google - 2013/12/30
  • Le produit de la semaine par Tigre Maubeuge - 2013/12/03
  • Le produit de la semaine par Tigre Jeumont - 2013/12/03
  • Le produit de la semaine par Tigre Jeumont - 2013/11/23
  • Le produit de la semaine par Tigre Maubeuge - 2013/11/23
  • Le produit de la semaine par Tigre Jeumont - 2013/11/09
  • Le produit de la semaine par Tigre Maubeuge - 2013/11/09
  • Le produit de la semaine par Tigre Jeumont - 2013/10/27
  • Le produit de la semaine par Tigre Maubeuge - 2013/10/27
  • Evaluation gratuite de votre bien - 2013/10/27

    Pour vendre correctement votre bien (MaisonAppartement,TerrainBâtimentImmeuble .....), commencez par bien l'évaluer. Nous vous conseillerons sur la valeur commerciale de votre bien ainsi que sur les modalités juridiquestechniques et commerciales de sa mise en vente.
    Pour un évaluation gratuite : contactez nous 

  • Le produit de la semaine par Tigre Maubeuge - 2013/10/09
  • Le produit de la semaine par Tigre Jeumont - 2013/10/09
  • Les taux des crédits immobiliers sont historiquement bas, c'est le moment d'acheter, Contactez nous pour en profiter - 2013/08/29
  • Réforme des plus-values immobilières au 1er septembre 2013 - 2013/08/29

    les cessions de biens immobiliers, autres que des terrains à bâtir,réalisées à compter du 1er septembre 2013 pourront bénéficier d’une exonération totale de plus-value à l’issue d’un délai de détention de vingt-deux ans, contre trente ans aujourd’hui.

    Cette modification législative n’impacte cependant pas les prélèvements sociaux, dont l’exonération demeurera acquise au terme d’un délai de possession de trente ans.
    En pratique, pour l'impôt sur le revenu, l'abattement pour durée de détention s'établira comme suit :
    - 6 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;
    - 4 % pour la vingt-deuxième année révolue de détention.
    Pour les prélèvements sociaux, le calcul de l’abattement pour durée de détention demeure inchangé :
    - 1,65 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;
    - 1,60 % pour la vingt-deuxième année de détention ;
    - 9 % pour chaque année au-delà de la vingt-deuxième.
    Par ailleurs, les cessions de biens immobiliers ou de droits portant sur ces biens(*), autres que des terrains à bâtir ou de droits s'y rapportant, bénéficieront en plus d’un abattement exceptionnel de 25 % sur les plus-values de cessions intervenant du 1er septembre 2013 au 31 août 2014.

    Les cessions de biens immobiliers, autres que des terrains à bâtir,réalisées à compter du 1er septembre 2013 pourront bénéficier d’une exonération totale de plus-value à l’issue d’un délai de détention de vingt-deux ans, contre trente ans aujourd’hui.

    Cette modification législative n’impacte cependant pas les prélèvements sociaux, dont l’exonération demeurera acquise au terme d’un délai de possession de trente ans.

    Pour l'impôt sur le revenu, l'abattement pour durée de détention s'établira comme suit :

    - 6 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;

    - 4 % pour la vingt-deuxième année révolue de détention.

    Pour les prélèvements sociaux, le calcul de l’abattement pour durée de détention demeure inchangé :

    - 1,65 % pour chaque année de détention au-delà de la cinquième et jusqu'à la vingt et unième ;

    - 1,60 % pour la vingt-deuxième année de détention ;

    - 9 % pour chaque année au-delà de la vingt-deuxième.

    Par ailleurs, les cessions de biens immobiliers, autres que des terrains à bâtir ou de droits s'y rapportant, bénéficieront en plus d’un abattement exceptionnel de 25 % sur les plus-values de cessions intervenant du 1er septembre 2013 au 31 août 2014.

     

  • Le produit de la semaine par Tigre Jeumont - 2013/08/28
  • Le produit de la semaine par Tigre Maubeuge - 2013/08/28
  • Le produit de la semaine par Tigre Jeumont - 2013/08/05
  • Le produit de la semaine par Tigre Maubeuge - 2013/08/05
  • Le nouveau décret d’encadrement des loyers est publié - 2013/08/02

    Le nouveau décret d’encadrement des loyers est publié  : décret n° 2013-689 du 30 juillet 2013

  • Le produit de la semaine par Tigre Maubeuge - 2013/07/23
  • Le produit de la semaine par Tigre Jeumont - 2013/07/23
  • L’IRL du 2e trimestre 2013 = 124,44 (ausse annuelle de 1,2 %) - 2013/07/16

    TRIMESTRE

    IRL : en niveau

    IRL : variation annuelle

    Parution INSEE

    2e trimestre 2013

    124,44

    + 1,20 %

    12/04/2013

    1er trimestre 2013

    124,25

    + 1,54 %

    12/04/2013

  • Le produit de la semaine par Tigre Maubeuge - 2013/07/15
  • Le produit de la semaine par Tigre Jeumont - 2013/07/15
  • L'indice des prix à la consommation (hors tabac) augmente de 0,2 % en juin. Sur un an, sa hausse est de 0,8 % - 2013/07/12

    L'indice des prix à la consommation (hors tabac) augmente de 0,2 % en juin. Sur un an, sa hausse est de 0,8 %

    Indice INSEE des prix à la consommation

    Base 100 en 1998 (Tous ménages) 

    2013

    France entière

    Tabac inclus

    France entière

    Hors tabac

    INSEE

    Décembre

     

     

     

    Novembre

     

     

     

    Octobre

     

     

     

    Septembre

     

     

     

    Août

     

     

     

    Juillet

     

     

     

    Juin

    127,52

    125,78

    11/07/13

    Mai

    127,31

    125,57

    12/06/13

    Avril

    127,24

    125,50

    15/05/13

    Mars

    127,43

    125,69

    11/04/13

    Février

    126,47

    124,72

    13/03/13

    Janvier

    126,11

    124,36

    20/02/13

  • COUT DE LA CONSTRUCTION – Variation de l’indice INSEE 1er trimestre - 2013/07/08

     



    COUT DE LA CONSTRUCTION – Variation de l’indice INSEE

    1er trimestre

    Année

    Indice

    JO/INSEE

    % aug. sur 1 an

    % aug. sur 3 ans

    % aug. sur 9 ans

    2013

    1646

    05/07/13

    1.79

    9.15

    34.37

    2012

    1617

    06/07/12

    4.05

    7.58

    36.69

    2011

    1554

    08/07/11

    3.05

    3.81

    34.08

    2010

    1508

    09/07/10

    0.33

    8.88

    34.04

    2009

    1503

    10/07/09

    0.40

    10.35

    38.78

    2008

    1497

    09/07/08

    8.09

    17.87

    39.78

    2007

    1385

    06/07/07

    1.69

    13.06

    30.91

    2006

    1362

    11/07/06

    7.24

    15.13

    30.09

    2005

    1270

    08/07/05

    3.67

    9.58

    22.35

    2004

    1225

    09/07/04

    3.55

    8.89

    21.17

    2003

    1183

    16/07/03

    2.07

    9.23

    16.44

    2002

    1159

    12/07/02

    3.02

    8.22

    13.41

    2001

    1125

    13/07/01

    3.88

    6.33

    11.83

    2000

    1083

    18/07/00

    1.12

    3.44

    11.42

  • Le produit de la semaine par Tigre Jeumont - 2013/07/04
  • Le produit de la semaine par Tigre Maubeuge - 2013/07/04
  • Chers Propriétaires Vendeurs, pensez à nous communiquer vos DPE, nous en avons impérativement besoin pour publier vos biens - 2013/07/04

    Chers Propriétaires Vendeurs, pensez à nous communiquer vos DPE, nous en avons impérativement besoin pour publier vos biens

  • Déblocage exceptionnel de la participation et de l’intéressement entre le 1er juillet et le 31 décembre 2013 : la loi est publiée - 2013/07/03

     

     

    La loi n° 2013-561 du 28 juin 2013 portant déblocage exceptionnel de la participation et de l’intéressement vient d’être publiée au Journal officiel du 29 juin 2013.
    Le dispositif mis en place par ce texte permet aux salariés de débloquer de manière anticipée les sommes suivantes:
    - droits acquis au titre de la participation, hors abondement et versements volontaires complémentaires, versés avant le 1er janvier 2013 sur un plan d’épargne salariale ou sur un compte courant bloqué ; 
    - sommes issues de l’intéressement, hors abondement et versements volontaires complémentaires, versées sur un plan d’épargne salariale avant le 1er janvier 2013.
    Sont par ailleurs exclues de cette mesure de déblocage exceptionnel :
    - les sommes affectées à des FCPE solidaires ; 
    - les sommes affectées dans un PERCO.

    La loi n° 2013-561 du 28 juin 2013 portant déblocage exceptionnel de la participation et de l’intéressement vient d’être publiée au Journal officiel du 29 juin 2013.

    Le dispositif mis en place par ce texte permet aux salariés de débloquer de manière anticipée les sommes suivantes:

    - droits acquis au titre de la participation, hors abondement et versements volontaires complémentaires, versés avant le 1er janvier 2013 sur un plan d’épargne salariale ou sur un compte courant bloqué ; 

    - sommes issues de l’intéressement, hors abondement et versements volontaires complémentaires, versées sur un plan d’épargne salariale avant le 1er janvier 2013.

    Sont par ailleurs exclues de cette mesure de déblocage exceptionnel :

    - les sommes affectées à des FCPE solidaires ; 

    - les sommes affectées dans un PERCO.

     

     

  • Immobilier - Les taux de l’usure applicables au 3ème trimestre 2013 (Source : Journal officiel du 27/06/2013) - 2013/06/29


    PRÊTS AUX PARTICULIERS

    entrant dans le champ d'application des articles L. 312-1 à L. 312-36 du Code de la consommation (prêts immobiliers)

    CATÉGORIE

    Taux effectif pratiqué au 2nd trimestre 2013 par les établissements de crédit (%)

    Seuil de l'usure applicable à compter du 1er juillet 2013 (%)

    Prêts à taux fixe

    3,92

    5,23

    Prêts à taux variable

    3,51

    4,68

    Prêts relais

    4,08

    5,44

  • Etat des risques naturels et technologiques : un nouveau modèle étendu aux risques miniers à compter du 1er juillet 2013 - 2013/06/22

    A compter du 1er juillet prochain, c’est la nouvelle annexe de l’arrêté de 2005, se substituant à la précédente, qui constituera le modèle d'imprimé de l’ERNT devant être joint au contrat de vente ou de location en application des articles L. 125-5 et R. 125-26 du code de l’environnement, faisant partie intégrante du dossier de diagnostic technique (DDT).

  • Le produit de la semaine par Tigre Jeumont - 2013/06/22
  • Le produit de la semaine par Tigre Maubeuge - 2013/06/22
  • L'indice des prix à la consommation augmente en mai de 0,1 % - 2013/06/22

    L'indice des prix à la consommation augmente en mai de 0,1 %. Sur un an, sa progression est de 0,8 % (0,7 % pour l'IPC hors tabac)
    Mai -> France entière Tabac inclus -> 127,31 -> France entière Hors tabac -> 125,57 -> Source INSEE : 12/06/13

  • Le produit de la semaine par Tigre Jeumont - 2013/06/11
  • Le produit de la semaine par Tigre Maubeuge - 2013/06/11
  • Les taux des crédits immobiliers sont historiquement bas, c'est le moment d'acheter, Contactez nous pour en profiter - 2013/06/11
  • IRL - Indice de référence des loyers 1T2013 = 124,25 - 2013/04/15

    IRL - L’indice de référence des loyers du 1er Trimestre 2013 = 124,25. (Augmentation de 1,54 % sur 1 An)

  • Indice du cout de la construction : ICC 4T2012 = 1639 - 2013/04/08

    Immobilier : indice du cout de la construction : ICC 4T2012 = 1639 (hausse sur un an de 0,06 %) Moyenne des quatre derniers trimestres= 1642,50 -> Date de parution au Journal Officiel 09/04/2013

  • Plus-Values - 2013/02/13
    14ème législature
    Question N° : 12019
    de Mme Marie-Louise Fort ( Union pour un Mouvement Populaire - Yonne )
    Question écrite
    Question publiée au JO le : 27/11/2012 page : 6907
    Réponse publiée au JO le : 29/01/2013 page : 1091
    Texte de la réponse
    Conformément aux dispositions du 1° du II de l'article 150 U du code général des impôts, les plus-values réalisées lors de la cession du logement qui constitue la résidence principale du cédant au jour de la cession sont exonérées. Par principe, le logement doit être la résidence principale du cédant au jour de la cession. Cette condition exclut les cessions portant sur des immeubles qui, bien qu'ayant constitué antérieurement la résidence principale du propriétaire, n'ont plus cette affectation au moment de la vente. Ainsi, l'exonération ne s'applique notamment pas aux cessions portant sur des immeubles qui, au jour de la cession, sont donnés en location, sont occupés gratuitement par des membres de la famille du propriétaire ou des tiers ou sont devenus vacants. Cela étant, lorsque l'immeuble a été occupé par le cédant jusqu'à sa mise en vente, l'exonération reste acquise si la cession intervient dans des délais normaux et sous réserve que le logement n'ait pas, pendant cette période, été donné en loccation ou occupé gratuitement par des membres de la famille du propriétaire ou des tiers. Aucun délai maximum pour la réalisation effective de la cession ne peut être fixé a priori, même si la doctrine administrative prévoit que, dans la majorité des cas, le délai d'une année constitue le délai maximal. En effet, l'appréciation du délai normal de vente est, en dernier ressort, une question de fait qui s'apprécie au regard de l'ensemble des circonstances de l'opération, notamment des conditions locales du marché immobilier, du prix demandé, des caractéristiques particulières du bien cédé et des diligences effectuées par le contribuable pour la mise en vente de ce bien (annonces dans la presse, démarches auprès d'agences immobilières...). En tout état de cause, l'administration fiscale apprécie de manière circonstanciée chaque situation, y compris au regard des raisons conjoncturelles et notamment de la situation du marché immobilier qui peuvent retarder la vente, pour déterminer si le délai de vente peut ou non être considéré comme normal. Il ne serait donc pas justifié de prendre une mesure de portée générale, dès lors que l'atonie du marché immobilier est, d'ores et déjà, prise en compte dans l'appréciation circonstanciée du délai normal de vente de l'habitation principale.
    Plus-Values - Résidence Principale : Une réponse ministérielle apporte des précisions sur la notion de résidence principale au jour de la cession -> Rem Min 1209 JO 29/01/2013 page : 1091 (www.tigre-immobilier.fr -> Service juridique)
    14ème législature
    Question N° : 12019
    de Mme Marie-Louise Fort ( Union pour un Mouvement Populaire - Yonne )
    Question écrite
    Question publiée au JO le : 27/11/2012 page : 6907
    Réponse publiée au JO le : 29/01/2013 page : 1091
    Texte de la réponse
    Conformément aux dispositions du 1° du II de l'article 150 U du code général des impôts, les plus-values réalisées lors de la cession du logement qui constitue la résidence principale du cédant au jour de la cession sont exonérées. Par principe, le logement doit être la résidence principale du cédant au jour de la cession. Cette condition exclut les cessions portant sur des immeubles qui, bien qu'ayant constitué antérieurement la résidence principale du propriétaire, n'ont plus cette affectation au moment de la vente. Ainsi, l'exonération ne s'applique notamment pas aux cessions portant sur des immeubles qui, au jour de la cession, sont donnés en location, sont occupés gratuitement par des membres de la famille du propriétaire ou des tiers ou sont devenus vacants. Cela étant, lorsque l'immeuble a été occupé par le cédant jusqu'à sa mise en vente, l'exonération reste acquise si la cession intervient dans des délais normaux et sous réserve que le logement n'ait pas, pendant cette période, été donné en loccation ou occupé gratuitement par des membres de la famille du propriétaire ou des tiers. Aucun délai maximum pour la réalisation effective de la cession ne peut être fixé a priori, même si la doctrine administrative prévoit que, dans la majorité des cas, le délai d'une année constitue le délai maximal. En effet, l'appréciation du délai normal de vente est, en dernier ressort, une question de fait qui s'apprécie au regard de l'ensemble des circonstances de l'opération, notamment des conditions locales du marché immobilier, du prix demandé, des caractéristiques particulières du bien cédé et des diligences effectuées par le contribuable pour la mise en vente de ce bien (annonces dans la presse, démarches auprès d'agences immobilières...). En tout état de cause, l'administration fiscale apprécie de manière circonstanciée chaque situation, y compris au regard des raisons conjoncturelles et notamment de la situation du marché immobilier qui peuvent retarder la vente, pour déterminer si le délai de vente peut ou non être considéré comme normal. Il ne serait donc pas justifié de prendre une mesure de portée générale, dès lors que l'atonie du marché immobilier est, d'ores et déjà, prise en compte dans l'appréciation circonstanciée du délai normal de vente de l'habitation principale.
  • Ville de Jeumont : Jeudi 14 Février 2013, à 19 heures, salle Bizet de la Mairie de Jeumont, se tiendra la prochaine réunion publique d’information au sujet du Plan Local d’Urbanisme. - 2013/01/30
  • Les taux des crédits immobiliers sont historiquement bas, c'est le moment d'acheter, Contactez nous, Nous vous mettrons en contact avec nos experts et partenaires financiers - 2013/01/30
  • Logement décent : qu’est-ce qu’une installation permettant un chauffage normal ? - 2013/01/26

    Logement décent : qu’est-ce qu’une installation permettant un chauffage normal ? Les dispositions du décret n° 2002-120 du 30 janvier 2002 sont parfois sujettes à interprétation. Les tribunaux ont été amenés à trancher un litige relatif à l’article 3 du décret aux termes duquel le logement doit notamment comporter « une installation permettant un chauffage normal, munie des dispositifs d'alimentation en énergie et d'évacuation des produits de combustion et adaptée aux caractéristiques du logement ». Pour en savoir plus : www.tigre-immobilier.fr (service juridique)

  • Epargne – Taux de rémunération Du 1er février 2013 au 31 juillet 2013 - 2013/01/26

    Epargne – Taux de rémunération Du 1er février 2013 au 31 juillet 2013, les taux de rémunération des comptes et livrets d’épargne sont fixés à : 1,75 % pour les livrets A ; 1,75 % pour les comptes spéciaux sur livret du Crédit Mutuel ; 2,25 % pour le livret d'épargne populaire ; 1,25 % pour les livrets d'épargne-entreprise ; 1,25 % pour les comptes d'épargne logement. (Arrêté du 21 janvier 2013, JO du 24) -> www.tigre-immobilier.fr

  • Investissement locatif : le dispositif « Duflot »succède au dispositif « Scellier » - 2013/01/26

    Investissement locatif : le dispositif « Duflot »succède au dispositif « Scellier » Ce dispositif prend le pas sur le « Scellier » et bénéficie aux contribuables domiciliés en France, qui acquièrent entre le 1.01.2013 et le 31.12.2016 un logement neuf ou en l’état futur d’achèvement respectant les normes de performances énergétiques. Pour en savoir plus : www.tigre-immobilier.fr (service juridique)

  • VEFA - Modification de régime fiscal - 2013/01/26

    VEFA - Modification de régime fiscal : fiscalité de la revente d’un bien acquis en VEFA dans les cinq ans de son achèvement. La cession d’immeubles neufs précédemment acquis en VEFA sont hors du champ d’application de la TVA. La vente est soumise aux seuls droits de mutation à titre onéreux au taux de droit commun de 5,09 %. En revanche, la loi n’a pas anticipé les conséquences de cette modification de régime fiscal sur les compromis en cours de réalisation. L’administration fiscale devrait publier des dispositions transitoires prochainement. Pour en savoir plus : www.tigre-immobilier.fr (service juridique)

  • Tigre jeumont sous la neige - 2013/01/20

    Tigre Jeumont sous la neige : fb.me/ykcIEAK4 

  • AMIANTES : Les derniers arrêtés, abrogeant leurs prédécesseurs, sont entrés en vigueur le 1er janvier 2013 - 2013/01/18

    AMIANTES : Les derniers arrêtés, abrogeant leurs prédécesseurs, sont entrés en vigueur le 1er janvier 2013, ne laissant aux diagnostiqueurs aucun délai pour s’approprier la nouvelle méthodologie, ce qui est fort déplorable, ceux-ci étant une nouvelle fois contraints de subir, tout en s’y adaptant nécessairement, le « cafouillage » législatif lié à l’élaboration des textes réglementaires. Chacun  sait pourtant qu’il ne faut pas confondre vitesse et précipitation, même si en la matière, la « gestation » ayant été si longue, cette maxime n’est pas forcément la plus appropriée…  Tempérons toutefois quelque peu ce propos critique en relevant que dans le cadre de la vente immobilière, les nouvelles dispositions ne s’appliqueront lors de l’établissement de l’état mentionnant la présence ou l’absence de matériaux et produits contenant de l’amiante prévu par l’article R 1334-29-7 du code de la santé publique (constat amiante) qu’à compter du 1er avril 2013, ce qui génère cependant d’autres difficultés (exemple des compromis signés à compter du 1er janvier 2013 et qui seront réitérés après le 1er avril 2013 pour lesquels les notaires demanderont vraisemblablement un état amiante conforme aux nouvelles prescriptions lors de la signature de l’acte authentique) -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner - www.tigre-immobilier.fr

  • DPE « nouvelle formule » : une entrée en vigueur différée au 1er avril 2013 - 2013/01/17

    DPE « nouvelle formule » : une entrée en vigueur différée au 1er avril 2013 : Suite aux retards pris pour la validation technique des logiciels d’édition des rapports de diagnostics de performance énergétique utilisant la méthode de calcul 3CL-DPE « version 2012 » issue de l’arrêté du 17 octobre 2012, la confirmation officielle du report de l’entrée en vigueur du DPE « nouvelle formule », élément majeur du plan de fiabilisation de ce diagnostic voulu par les pouvoirs publics, initialement fixée au 1er janvier 2013, était attendue. Celle-ci est intervenue par la publication au Journal officiel du 29 décembre 2012 de l’arrêté du 24 décembre(1). Ainsi, les diagnostiqueurs disposent d’un trimestre supplémentaire, soit jusqu’au 31 mars 2013, pour se familiariser avec les nouveaux logiciels, la nouvelle méthodologie d’élaboration des DPE, qu’il s’agisse du DPE vente ou location, ne devenant obligatoire qu’à compter du 1er avril 2013. En conséquence jusqu’à cette nouvelle échéance, les DPE pourront toujours être établis selon la méthode et la procédure précédentes -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner - www.tigre-immobilier.fr

  • Repérage des matériaux contenant de l’amiante et contenu du dossier technique amiante : une trilogie d’arrêtés très attendue ! - 2013/01/17

    Repérage des matériaux contenant de l’amiante et contenu du dossier technique amiante : une trilogie d’arrêtés très attendue ! On avait fini par douter que les arrêtés devant être pris en application du décret du 3 juin 2011 relatif à la protection de la population contre les risques sanitaires liés à une exposition à l’amiante dans les immeubles bâtis (permis de construire délivrés avant le 1er juillet 1997) , dont l’entrée en vigueur fixée au 1er février 2012 n’a jamais été officiellement reportée, voient le jour en 2012 ! C’était sans compter sur le travail prolifique du législateur qui a caractérisé la fin de l’année civile !C’est ainsi que deux arrêtés du 12 décembre 2012, parus au Journal officiel du 28 décembre, ont défini les modalités de réalisation du repérage des matériaux et produits de la liste A  (flocages, calorifugeages et faux plafonds) et de la liste B (parois verticales intérieures, murs et cloisons en dur, planchers, plafonds, conduits, canalisations et équipements extérieurs, toitures,…) de la nouvelle annexe  13-9 du code de la santé publique, les critères d’évaluation de leur état de conservation et le contenu du rapport de repérage. Un troisième arrêté
    du 21 décembre 2012, paru au Journal officiel du 30 décembre, a détaillé les recommandations générales de sécurité devant être contenues dans le dossier technique amiante (DTA) et établi le modèle de fiche récapitulative. -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner - www.tigre-immobilier.fr

  • Plus-values immobilières : impacts de la censure du conseil constitutionnel - 2013/01/10

    Plus-values immobilières : impacts de la censure du conseil constitutionnel -> Le point sur les plus-values immobilières au 1er janvier 2013 -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner - www.tigre-immobilier.fr

  • Indice du coût de la construction 3T2012 (1648) - 2013/01/09

    L'indice du coût de la construction du troisième trimestre de 2012, publié par l'Institut national de la statistique et des études économiques, atteint 1648.

    3T 2012 -> 1648  Moyenne des 4 derniers Trimestres -> 1642,25

    2T2012 -> 1666 Moyenne des 4 derniers Trimestres ->1636,25 

    1T2012 -> 1617 Moyenne des 4 derniers Trimestres ->1618,00

    4T2011 -> 1638 Moyenne des 4 derniers Trimestres ->1602,25

    3T2011 -> 1624 Moyenne des 4 derniers Trimestres ->1576,00

  • Décision du Conseil constitutionnel n° 2012-662 DC du 29 décembre 2012 - 2013/01/06

    LOI DE FINANCES POUR 2013 -> Le Conseil constitutionnel a été saisi, dans les conditions prévues à l'article 61, deuxième alinéa, de la Constitution, de la loi de finances 2013, le 20 décembre 2012 -> Décision n° 2012-662 DC du 29 décembre 2012 -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner - www.tigre-immobilier.fr

  • PTZ+ 2013 - 2013/01/03

    Un décret et un arrêté du 29 décembre 2012, publiés au JO du 30/12/2012, fixent officiellement les nouvelles modalités du PTZ+ 2013 -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr
    Décret n° 2012-1531 du 29 décembre 2012 relatif aux prêts ne portant pas intérêt consentis pour financer la primo-accession à la propriété
    - Arrêté du 29 décembre 2012 modifiant l'arrêté du 30 décembre 2010 relatif aux conditions d'application de dispositions concernant les prêts ne portant pas intérêt consentis pour financer la primo-accession à la propriété 

  • Vente par un particulier d’un immeuble acquis en l’état futur d’achèvement - 2012/12/22

    Vente par un particulier d’un immeuble acquis en l’état futur d’achèvement : suppression de l’assujettissement à la TVA  -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr

  • Rentes viagères - 2012/12/15

    La revalorisation pour les rentes viagères servies en 2013 est de 1,75 % (Source : Journal officiel du 14/12/2012) 

    - Taux de majoration : + 1,75 % pour les rentes servies en 2013

    (arrêté du 7 décembre 2012 - Journal officiel n° 291 du 14 décembre 2012)

    - Taux de majoration : + 1,7 % pour les rentes servies en 2012

    (arrêté du 13 décembre 2011 - Journal officiel n° 292 du 17 décembre 2011)

    - Taux de majoration : + 1,5 % pour les rentes servies en 2011

    (arrêté du 30 novembre 2010 - Journal officiel n° 283 du 07 décembre 2010) 

    - Taux de majoration : + 1,2 % pour les rentes servies en 2010

    (arrêté du 4 décembre 2009 - Journal officiel n° 288 du 12 décembre 2009) 

    - Taux de majoration : + 1,5 % pour les rentes servies en 2009

    (arrêté du 11 décembre 2008 - Journal officiel n° 295 du 19 décembre 2008)

    - Taux de majoration : + 1,6 % pour les rentes servies en 2008

    (arrêté du 18 décembre 2007 - Journal officiel 29 décembre 2007) 


    -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr

     

     

  • Cession de parts sociales : le projet de loi de finances pour 2013 - 2012/12/15

    Cession de parts sociales : le projet de loi de finances pour 2013 modifie l’imposition de la plus-value -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr

  • Le décret relatif au diagnostic de performance énergétique et aux travaux d'économie d'énergie est enfin publié - 2012/12/15

    Le décret relatif au diagnostic de performance énergétique et aux travaux d'économie d'énergie est enfin publié -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr

  • Indice des prix à la consommation de novembre - 2012/12/15

    L’indice des prix à la consommation de novembre se replie de 0,2 % par rapport à octobre et augmente de 1,4 % sur un an
    -> Novembre : France entière 
    Tabac inclus = 126,35
    -> Novembre : France entière 
    Hors tabac = 124,61
    -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - 
    www.tigre-immobilier.fr

  • SAFER - Exercice de son droit de préemption et contestation du prix - 2012/12/15

    SAFER - Exercice de son droit de préemption et contestation du prix - l’absence de retrait régulier du bien par le vendeur vaut acceptation tacite -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr

  • Statut des baux commerciaux - Défaut d’immatriculation et perte du droit au renouvellement - 2012/12/15

    Statut des baux commerciaux - Défaut d’immatriculation et perte du droit au renouvellement -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr

  • Bail commercial / Locaux loués démembrés / Demande de renouvellement - 2012/12/15

    Bail commercial : lorsque les locaux loués sont démembrés, la demande de renouvellement doit être signifiée au nu-propriétaire et à l’usufruitier -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) -www.tigre-immobilier.fr

  • Nullité de la vente réalisée en violation du second droit de préemption prévu par l’article 15 de la loi du 6 juillet 1989 - 2012/12/15

    Nullité de la vente réalisée en violation du second droit de préemption prévu par l’article 15 de la loi du 6 juillet 1989 : le locataire n’a pas à prouver qu’il est en mesure d’acquérir -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr

  • Loi du 6 juillet 1989 & location à une personne morale - 2012/12/15

    En principe, la loi du 6 juillet 1989 ne s’applique pas en cas de location à une personne morale. Un arrêt récent de la Cour de cassation a rappelé un principe bien connu ....
    -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr

  • En principe, la loi du 6 juillet 1989 ne s’applique pas en cas de location à une personne morale - 2012/11/23

    En principe, la loi du 6 juillet 1989 ne s’applique pas en cas de location à une personne morale 
    By Laurent NARJOT (siege\lnarjot) @ 00:00 :: Divers :: vu 173 fois
    Un arrêt récent de la Cour de cassation a rappelé un principe bien connu, à savoir que « les dispositions de la loi du 6 juillet 1989 ne régissent pas les locations consenties à des personnes morales sauf accord exprès des parties »(1).

    En principe, la loi du 6 juillet 1989 ne s’applique pas en cas de location à une personne morale. Un arrêt récent de la Cour de cassation a rappelé un principe bien connu .... -> Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) 

  • Tigre Immobilier Secteur d'intervention - 2012/11/22

    NOTRE SECTEUR D'INTERVENTION POUR VOUS ACHETER, FAIRE EVALUER OU VENDRE UN BIEN IMMOBILIER ( MAISONAPPARTEMENTTERRAINIMMEUBLETERRAIN À BÂTIRBATIMENTATELIERHANGAR, GRANGEPATURE …..) EST LE SAMBRE AVESNOIS :

    CANTON DE MAUBEUGE NORD :

    MAISON À ASSEVENT, MAISON À BERSILLIES, MAISON À BETTIGNIES, MAISON À ÉLESMES, MAISON À GOGNIES-CHAUSSÉE, MAISON À JEUMONT, MAISON À MAIRIEUX,MAISON À MARPENT, MAISON À MAUBEUGE, MAISON À VIEUX-RENGMAISON À VILLERS-SIRE-NICOLE

    CANTON DE MAUBEUGE SUD :

    MAISON À BOUSSOIS, MAISON À CERFONTAINE, MAISON À COLLERET, MAISON À DAMOUSIES, MAISON À FERRIÈRE-LA-GRANDE, MAISON À FERRIÈRE-LA-PETITE, MAISON À LOUVROIL, MAISON À MAUBEUGE, MAISON À OBRECHIES, MAISON À QUIÉVELON, MAISON À RECQUIGNIES, MAISON À ROUSIES, MAISON À WATTIGNIES-LA-VICTOIRE

    CANTON D'HAUTMONT :

    MAISON À BEAUFORT, MAISON À BOUSSIÈRES-SUR-SAMBRE, MAISON À ÉCLAIBES, MAISON À HAUTMONT, MAISON À LIMONT-FONTAINE, MAISON À NEUF-MESNIL ET MAISON À SAINT-REMY-DU-NORD

    CANTON DE SOLRE-LE-CHÂTEAU :

    MAISON À AIBES, MAISON À BEAURIEUX, MAISON À BÉRELLES, MAISON À BOUSIGNIES-SUR-ROC, MAISON À CHOISIES, MAISON À CLAIRFAYTS, MAISON À COUSOLRE, MAISON À DIMECHAUX, MAISON À DIMONT, MAISON À ECCLES, MAISON À HESTRUD, MAISON À LEZ-FONTAINE, MAISON À LIESSIES, MAISON À SARS-POTERIES, MAISON À SOLRE-LE-CHÂTEAU ET MAISON À SOLRINNES

    CANTON DE BAVAY :

    MAISON À AMFROIPRET, MAISON À AUDIGNIES, MAISON À BAVAY, MAISON À BELLIGNIES, MAISON À BERMERIES, MAISON À BETTRECHIES, MAISON À FEIGNIES, MAISON À GUSSIGNIES, MAISON À HON-HERGIES, MAISON À HOUDAIN-LEZ-BAVAY, MAISON À LA FLAMENGRIE, MAISON À LA LONGUEVILLE, MAISON À MECQUIGNIES, MAISON À OBIES, MAISON À SAINT-WAAST ET MAISON À TAISNIÈRES-SUR-HON

    CANTON DE BERLAIMONT :

    MAISON À AULNOYE-AYMERIES, MAISON À BACHANT, MAISON À BERLAIMONT, MAISON À ÉCUÉLIN, MAISON À HARGNIES, MAISON À LEVAL, MAISON À MONCEAU-SAINT-WAAST, MAISON À NOYELLES-SUR-SAMBRE, MAISON À PONT-SUR-SAMBRE, MAISON À SAINT-REMY-CHAUSSÉE, MAISON À SASSEGNIES ET MAISON À VIEUX-MESNIL

    CANTON D'AVESNES-SUR-HELPE NORD :

    MAISON À AVESNES-SUR-HELPE, MAISON À BAS-LIEU, MAISON À BEUGNIES, MAISON À DOMPIERRE-SUR-HELPE, MAISON À DOURLERS, MAISON À FELLERIES, MAISON À FLAUMONT-WAUDRECHIES, MAISON À FLOURSIES, MAISON À RAMOUSIES, MAISON À SAINT-AUBIN, MAISON À SAINT-HILAIRE-SUR-HELPE, MAISON À SÉMERIES, MAISON À SEMOUSIES ET MAISON À TAISNIÈRES-EN-THIÉRACHE

    CANTON D'AVESNES-SUR-HELPE SUD :

    MAISON À AVESNELLES, MAISON À AVESNES-SUR-HELPE, MAISON À BEAUREPAIRE-SUR-SAMBRE, MAISON À BOULOGNE-SUR-HELPE, MAISON À CARTIGNIES, MAISON À ÉTRŒUNGT, MAISON À FLOYON, MAISON À GRAND-FAYT, MAISON À HAUT-LIEU, MAISON À LAROUILLIES, MAISON À MARBAIX, MAISON À PETIT-FAYT, MAISON À RAINSARS ET MAISON À SAINS-DU-NORD

    CANTON DE TRÉLON :

    MAISON À ANOR, MAISON À BAIVES, MAISON À EPPE-SAUVAGE, MAISON À FÉRON, MAISON À FOURMIES, MAISON À GLAGEON, MAISON À MOUSTIER-EN-FAGNE, MAISON À OHAIN, MAISON À TRÉLON, MAISON À WALLERS-EN-FAGNE, MAISON À WIGNEHIES ET MAISON À WILLIES

  • Pour octobre 2012, l’indice des prix à la consommation est en hausse - 2012/11/18

    Pour octobre 2012, l’indice des prix à la consommation est en hausse de 0,2 % (0,1 % hors tabac) sur un mois et de 1,9 % (1,7 % hors tabac) sur un an

    France entière -> Tabac inclus -> Octobre 2012 ->126,55

    France entière -> Hors tabac -> Octobre 2012 -> 124,81

     

  • Indice du coût de la construction du 1T2011 au 2T2012 - 2012/11/12

     

    Indice du coût de la construction du 1T2011 au 2T2012
    Période Indice Moyenne4DerniersT
    2e trimestre 2012 1666,00 1636,25
    1er trimestre de 2012 1617,00 1618,00
    4e trimestre de 2011 1638,00 1602,25
    3e trimestre 2011 1624,00 1576,00
    2e trimestre 2011 1593,00 1550,00
    1er trimestre de 2011 1554,00 1531,00

     

     

     

  • Tigre Immobilier (Agence Tigre Jeumont & Agence Tigre Maubeuge) Qui sommes nous ? - 2012/11/10

    L'Agence Immobilière Tigre Jeumont et L'Agence Immobilière Tigre Maubeuge sont deux agences (juridiquement et financièrement indépendantes) dirigées par Jean-Pierre Dusenne, Maître en droit. En vous appuyant sur TIGRE IMMOBILIER pour réaliser votre projet de vendre ou acheter un bien immobilier (Maison, Appartement, Terrain, Immeuble, Terrain à Bâtir, Bâtiment, Atelier, Hangar, Grange, Pâture …..) vous bénéficiez : - des services d'un adhérent Fnaim - de bureaux et vitrines à Maubeuge et Jeumont - d'un fichier important de clients sérieux - de la mise en valeur des biens sur nos importants supports publicitaires - d'une équipe de professionnels confirmés en transaction - des conseils juridiques, techniques, financiers et commerciaux nécessaires à la réalisation de votre projet - d'un compte rendu d'activité régulier - d'une aide dans votre recherche de financement.M. DUSENNE Jean-Pierre, Mme DUBOIS Véronique, Mme DIVRY Marion, M. DUSENNE Bastien, M. DUSENNE Laurent, M. LEVESQUE Jean, Mme LOCOCCIOLO Stéphanie, M. LOEZ Roldao, Mme ROBERT Véronique, sont à votre écoute pour mener à bien votre projet.

  • Quelles sont les conditions d’exonération de la plus-value en cas de cession des dépendances de la résidence principale ? - 2012/11/07

    Quelles sont les conditions d’exonération de la plus-value en cas de cession des dépendances de la résidence principale ?  - Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous répondre (Service Juridique)

  • La construction d’un ouvrage enterré nécessite-t-elle une autorisation d’urbanisme ? - 2012/11/07

    La construction d’un ouvrage enterré nécessite-t-elle une autorisation d’urbanisme ? - Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous répondre (Service Juridique)

  • Projet de loi de finances pour 2013 ... Encore du changement en perspective pour les plus-values immobilières - 2012/11/04

    Projet de loi de finances pour 2013 ... Encore du changement en perpective pour les plus-values immobilières .....  - Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr

  • La Fnaim - 2012/10/31

    La FNAIM, 1ère organisation des professionnels de l’immobilier en France, regroupe plus de 12 000 adhérents soit plus de 100 000 collaborateurs, et représente 14 métiers. Grâce à son expertise professionnelle, juridique et économique, c’est aussi l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics.
    Toujours proactive pour faire avancer la profession, la FNAIM s'est dotée en 2005 d'un Code d'Ethique et de Déontologie qui engage chaque membre adhérent.
    Leader de son secteur, la FNAIM est membre des associations, commissions et groupes de travail les plus influents en France et en Europe. 

    - Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr 

  • Vous êtes un particulier et vous souhaitez vendre ou mettre en location votre bien ? Faites le choix d’un agent immobilier FNAIM ! - 2012/10/31
    • L’estimation la plus juste : au prix du marché, le professionnel vous garantit un délai de vente rapide car il connaît parfaitement le marché immobilier de son secteur.
    • Savoir faire et professionnalisme : l’agent immobilier est en mesure de vous conseiller sur tous les aspects de la vente, qu’ils soient réglementaires, juridiques ou financiers.
    • Le saviez-vous ? : Vous pensez qu’en faisant appel à plusieurs agences vous maximiserez vos chances de ventes ? C’est faux ! En confiant un mandat en exclusivité à un professionnel qui travaille en fichier commun avec d’autres agents immobiliers, votre bien est proposé à plusieurs agences et vous démultipliez aussi sa visibilité auprès des acquéreurs potentiels.

      - Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr 
  • L’agent immobilier - Un intermédiaire - 2012/10/31

    L’agent immobilier est l’intermédiaire entre le vendeur et l’acquéreur, le propriétaire et le locataire. Il agit dans le cadre d’une vente ou d’une location que ce soit pour un logement, un commerce ou encore des bureaux.

    - Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr 

  • L’agent immobilier - Sa mission - 2012/10/31

    L’agent immobilier propose une sélection de biens à vendre à ses clients, il effectue les visites, se charge de la négociation, de la rédaction du compromis (ou de tout autre avant-contrat) et du suivi des dossiers jusqu’à la signature définitive.

    L’agent immobilier estime la valeur des biens au plus juste, il sélectionne l’acquéreur, il assiste le vendeur dans toutes les démarches administratives (mesurage, diagnostics…), de la négociation à la concrétisation de la vente.

    Quel que soit le type de besoin, l’agent immobilier connaît parfaitement le marché immobilier de son secteur. Il sait négocier et est en mesure de conseiller ses clients sur tous les aspects d’une vente ou d’une location immobilière, qu’ils soient réglementaires, juridiques ou techniques, ce qui nécessite savoir-faire et professionnalisme.

  • L'Agent Immobilier - Réglementation - 2012/10/31

    Le métier d’agent immobilier est régi par la loi Hoguet du 2 juillet 1970. L’agent immobilier doit détenir une carte professionnelle « transaction sur immeubles et fonds de commerce ».

    Pour obtenir cette carte délivrée par la Préfecture, l’agent immobilier doit :

    • justifier d’une aptitude professionnelle (diplôme et/ou solide expérience sur le terrain) ;
    • disposer d’une garantie financière destinée à assurer les fonds qu’il détient pour le compte de tiers. Cette garantie apporte une sécurité aux consommateurs. Le montant de la garantie minimum est de 110 000 €. Si l’agent immobilier est garanti auprès de la Caisse de Garantie de l’Immobilier (CGAIM), ce montant minimum est porté à 120 000 €. Sa carte professionnelle porte alors la mention « peut recevoir des fonds ». Ses documents commerciaux indiquent le montant de la garantie, le nom et l’adresse du garant. L’agent immobilier peut choisir de ne pas détenir de fonds. Dans ce cas, pour la délivrance de sa carte professionnelle il a attesté sur l’honneur ne recevoir ni détenir, directement ou indirectement, à l’occasion de tout ou partie des activités pour lesquelles la carte est demandée, d’autres fonds, effets ou valeurs que ceux représentatifs de ses honoraires. Dans ce cas, sa carte est délivrée avec la mention « s’est engagé à ne pas percevoir de fonds ». L’agent immobilier doit également mentionner cette indication sur une affiche placée dans tous les lieux où est reçue sa clientèle et dans tous ses documents commerciaux.
    • bénéficier d’une assurance RCP (Responsabilité Civile Professionnelle) contre les conséquences financières dont il pourrait être tenu responsable dans le cadre de ses activités ;
    • prouver qu’il n’est pas frappé d’une incapacité ou d’une interdiction d’exercer la profession.
  • Tigre immobilier est sur FaceBook - 2012/10/31

    Tigre Immobilier est sur FaceBook : Tigre Immobilier (Agence Tigre Maubeuge & Agence Tigre Jeumont)

  • Tigre Immobilier est sur Twitter - 2012/10/31

    Tigre immobilier est sur Twitter : @tigreimmobilier

  • Une SCI ne bénéficie pas de la faculté de rétractation - 2012/10/31

    Une SCI ne bénéficie pas de la faculté de rétractation - Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr

  • Les Diagnostics Immobiliers : Dossier de Diagnostic Technique » (DDT) Lors d'une Vente - 2012/10/31


    POUR LA VENTE
    Dans le cas d’une vente, c’est au vendeur qu’il revient de fournir le DTT afin de l’annexer à l’avant-contrat ou à l’acte authentique. Il doit comporter :
    Le diagnostic de performance énergétique (DPE)
    Le Constat de Risque d’Exposition au Plomb (CREP)
    L’Etat des Risques Naturels et Technologiques (ERNT)
    La mesure de la surface-loi Carrez (en plus du DDT)
    Le repérage amiante avant vente
    L’état relatif à la présence de termites
    L’état des installations intérieures de gaz
    L’état des installations intérieures électriques
    Le contrôle des installations d’assainissements non collecti

    Dans le cas d’une vente, c’est au vendeur qu’il revient de fournir le DTT afin de l’annexer à l’avant-contrat ou à l’acte authentique. Il doit comporter :

    Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

    Le Constat de Risque d’Exposition au Plomb (CREP)

    L’Etat des Risques Naturels et Technologiques (ERNT)

    La mesure de la surface-loi Carrez (en plus du DDT)

    Le repérage amiante avant vente

    L’état relatif à la présence de termites

    L’état des installations intérieures de gaz

    L’état des installations intérieures électriques

    Le contrôle des installations d’assainissements non collectif


     

  • Les Diagnostics Immobiliers : Dossier de Diagnostic Technique » (DDT) Lors d'une Location - 2012/10/31


    POUR LA LOCATION
    Dans le cas d’une location, le propriétaire bailleur doit annexer le DTT au contrat de location. Il doit comporter :
    Le diagnostic de performance énergétique (DPE)
    Le Constat de Risque d’Exposition au Plomb (CREP)
    L’Etat des Risques Naturels et Technologiques (ERNT)
    La mesure de la surface-loi Carrez (en plus du DDT)

    POUR LA LOCATION

    Dans le cas d’une location, le propriétaire bailleur doit annexer le DTT au contrat de location. Il doit comporter :

    - Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

    - Le Constat de Risque d’Exposition au Plomb (CREP)

    - L’Etat des Risques Naturels et Technologiques (ERNT)

    - La mesure de la surface-loi Carrez (en plus du DDT)


     

  • Compromis de Vente - Droit de Rétractation - 2012/10/31


    Se rétracter ?
    La loi protège l'acquéreur non professionnel en lui accordant un délai de 7 jours pour se rétracter (article L. 271-1 CCH). L'achat doit porter sur un immeuble à usage d'habitation, qu'il soit neuf ou ancien.
    L'acquéreur qui décide de se rétracter n'a pas à justifier d'un motif particulier et la rétractation s'opère sans pénalité. Il doit, en revanche, prendre garde à faire connaître sa décision de se rétracter dans les temps, à la personne désignée dans le compromis de vente 5, par lettre recommandée avec avis de réception. Le délai commence à courir à compter du lendemain de la première présentation de la lettre valant notification du compromis (présentation du courrier recommandé par le facteur) ou du lendemain de la remise en main propre faite par l'agent immobilier contre récépissé.
    Attention : le fait de ne pas aller chercher le recommandé à la poste n'empêche pas le délai de courir !
    Si le 7ème jour tombe un jour férié, un samedi ou un dimanche, la fin du délai est reportée au premier jour ouvrable suivant 6.
    Une rétractation faite dans le délai rend le compromis caduc et les sommes versées par l'acquéreur doivent lui être restituées dans le délai de 21 jours à compter du lendemain de la date de la rétractation.


    La loi protège l'acquéreur non professionnel en lui accordant un délai de 7 jours pour se rétracter (article L. 271-1 CCH). L'achat doit porter sur un immeuble à usage d'habitation, qu'il soit neuf ou ancien.

    L'acquéreur qui décide de se rétracter n'a pas à justifier d'un motif particulier et la rétractation s'opère sans pénalité. Il doit, en revanche, prendre garde à faire connaître sa décision de se rétracter dans les temps, à la personne désignée dans le compromis de vente, par lettre recommandée avec avis de réception. Le délai commence à courir à compter du lendemain de la première présentation de la lettre valant notification du compromis (présentation du courrier recommandé par le facteur) ou du lendemain de la remise en main propre faite par l'agent immobilier contre récépissé.

    Attention : le fait de ne pas aller chercher le recommandé à la poste n'empêche pas le délai de courir !

    Si le 7ème jour tombe un jour férié, un samedi ou un dimanche, la fin du délai est reportée au premier jour ouvrable suivant 6.

    Une rétractation faite dans le délai rend le compromis caduc et les sommes versées par l'acquéreur doivent lui être restituées dans le délai de 21 jours à compter du lendemain de la date de la rétractation.


     

  • Diagnostics Immobiliers : Durée de validité - 2012/10/31

    - Loi carrez : Le certificat de mesurage "loi carrez" est sans limite de temps
    - Etat des risques naturels et technologiques :  6 mois.

    - Diagnostic de performance énergétique : Dix ans. 
    - L'état de l'installation intérieure de gaz : Trois ans.
    - Diagnostic électricité : 3 ans.
    - Diagnostic plomb : Un an (Mais si ce constat établit l'absence de revêtements contenant du plomb ou une présence de revêtements contenant du plomb à des concentrations inférieures aux seuils définis par arrêté des ministres chargés de la santé et de la construction du 26 avril 2006, il n'y a pas lieu d'établir un nouveau constat lors de la vente).
    - Diagnostic plomb location : 6 ans (Si ce diagnostic a révélé l'absence de plomb dans le logement, il sera produit pour chaque nouveau contrat sans limite de validité).
    - Diagnostic amiante : illimitée.

     

  • Les plantations situées près de la limite de la propriété voisine doivent respecter les règles ...... - 2012/10/30

    Arrachage des arbres limitrophes : précisions sur le point de départ de la prescription trentenaire
    Dans son arrêt du 3 avril 2012, la Cour de cassation apporte une nouvelle précision ........ - Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr 

  • Tigre Immobilier Secteur d'Intervention - 2012/10/26

    Notre secteur d'intervention pour vous aider à Acheter, faire Evaluer ou Vendre un Bien Immobilier ( Maison, Appartement, Terrain, ImmeubleTerrain à Bâtir, Bâtiment, AtelierHangar, Grange, Pâture …..) est le Sambre Avesnois :

    Canton de Maubeuge Nord :

    Assevent, Bersillies, Bettignies, Élesmes, Gognies-Chaussée, Jeumont, Mairieux, Marpent, Maubeuge, Vieux-Reng, Villers-Sire-Nicole

    Canton de Maubeuge Sud :

    Boussois, Cerfontaine, Colleret, Damousies, Ferrière-la-Grande, Ferrière-la-Petite, Louvroil, Maubeuge, Obrechies, Quiévelon, Recquignies, RousiesWattignies-la-Victoire

    Canton d'Hautmont :

    Beaufort, Boussières-sur-Sambre, Éclaibes, Hautmont, Limont-Fontaine, Neuf-Mesnil et Saint-Remy-du-Nord

    Canton de Solre-le-Château :

    Aibes, Beaurieux, Bérelles, Bousignies-sur-Roc, Choisies, Clairfayts, Cousolre, Dimechaux, Dimont, Eccles, Hestrud, Lez-Fontaine, Liessies, Sars-Poteries, Solre-le-Château et Solrinnes

    Canton de Bavay :

    Amfroipret, Audignies, Bavay, Bellignies, Bermeries, Bettrechies, Feignies, Gussignies, Hon-Hergies, Houdain-lez-Bavay, La Flamengrie, La Longueville, Mecquignies, Obies, Saint-Waast et Taisnières-sur-Hon

    Canton de Berlaimont :

    Aulnoye-Aymeries, Bachant, Berlaimont, Écuélin, Hargnies, Leval, Monceau-Saint-Waast, Noyelles-sur-Sambre, Pont-sur-Sambre, Saint-Remy-Chaussée, Sassegnies et Vieux-Mesnil

    Canton d'Avesnes-sur-Helpe Nord :

    Avesnes-sur-Helpe, Bas-Lieu, Beugnies, Dompierre-sur-Helpe, Dourlers, Felleries, Flaumont-Waudrechies, Floursies, Ramousies, Saint-Aubin, Saint-Hilaire-sur-Helpe, Sémeries, Semousies et Taisnières-en-Thiérache

    Canton d'Avesnes-sur-Helpe Sud :

    Avesnelles, Avesnes-sur-Helpe, Beaurepaire-sur-Sambre, Boulogne-sur-Helpe, Cartignies, Étrœungt, Floyon, Grand-Fayt, Haut-Lieu, Larouillies, Marbaix, Petit-Fayt, Rainsars et Sains-du-Nord

    Canton de Trélon :

    Anor, Baives, Eppe-Sauvage, Féron, Fourmies, Glageon, Moustier-en-Fagne, Ohain, Trélon, Wallers-en-Fagne, Wignehies et Willies

     

  • Indice des prix à la consommation - 2012/10/25

    En septembre, l'indice des prix à la consommation (hors tabac) est en repli de 0,3 %. Sur un an, l'indice progresse de 1,8 % (Source : INSEE, 11/10/2012) - Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr

  • La Fnaim met en garde le gouvernement contre une nouvelle augmentation de la fiscalité sur le logement - 2012/10/25

    JeanFrançois Buet, Président élu de la FNAIM a réagi immédiatement dimanche 7 octobre par communiqué aux propositions émises le même jour par M. Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif de « mettre à contribution le secteur de l'immobilier pour relancer la compétitivité en baissant la charge des entreprises ». Il a rappelé au ministre que le secteur de l'immobilier, agences immobilières et administrateurs de biens, regroupait déjà, à lui seul, 30000 entreprises et représentait plus de 200000 emplois, sans compter les emplois induits. Et par conséquent qu'une fiscalité supplémentaire sur ce secteur engendrerait irrémédiablement

  • Indice du coût de la construction (hors loi du 6 juillet 1989) : Hausse annuelle de 4,58 % - 2012/10/25

    Indice du coût de la construction (hors loi du 6 juillet 1989)  : Hausse annuelle de 4,58 % significative de l’indice pour le 2e trimestre de l’année.
    - L’ICC 2T2012 = 1666 (JO 07/10/2012)
    - Moyenne des 4 derniers T = 1636,25

    - Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr 

  • Plus Values Immobilières (non résidents assujettis aux prélèvements sociaux de 15,5 %) - 2012/10/24

    Loi de Finances Rectificative pour 2012La Loi de Finances Rectificative pour 2012 a été publiée au Journal Officiel le 17 août 2012.

    Depuis cette date, les personnes physiques non résidentes sont assujetties aux prélèvements sociaux de 15,5 %, soit une imposition de :
• 34,5 % (19 % + 15,5 %) pour les résidents d’un Etat membre de l’EEE*,
• 48,833333 % (33,1/3 % + 15,5 %) pour les résidents d’un pays situé hors de l’EEE,
• 65,5 % (50 % + 15,5 %) pour les résidents des Etats non coopératifs.

    La Loi de Finances Rectificative pour 2012 a été publiée au Journal Officiel le 17 août 2012.
    Depuis cette date, les personnes physiques non résidentes sont assujetties aux prélèvements sociaux de 15,5 %, On distingue alors 3 cas :
    - Les résidents d’un Etat membre de l’EEE
    - Les résidents d’un pays situé hors de l’EEE
    - Les résidents des Etats non coopératifs

    Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr

  • Indice de référence des loyers (IRL) - 2012/10/24

    TRIMESTRE

    IRL : en niveau

    IRL : variation annuelle

    Parution INSEE(1)

    3eme trimestre 2012

    123,55

    + 2,15 %

    12/10/2012

    2eme trimestre 2012

    122,96

    + 2,20 %

    13/07/2012

    1er trimestre 2012

    122,37

    + 2,24 %

    13/04/2012

  • Plus Values Immobilières - Exonération - Résidence secondaire - mentions - 2012/10/24

    Il existe des Mentions à insérer dans un acte de vente d'une résidence secondaire afin de bénéficier de l'exonération d'impôt sur les plus-values - Votre Agent Immobilier Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique) - www.tigre-immobilier.fr

  •  Assainissement non collectif : un nouveau cadre réglementaire - 2012/10/24

     Assainissement non collectif : un nouveau cadre réglementaire en vigueur depuis le 1er juillet 2012 - Votre Agent Tigre est là pour vous renseigner (Service Juridique)

  • Nos FaceBook - -0001/11/30

     

    - Pour Suivre suivre Tigre Immobilier Maubeuge : https://www.facebook.com/221247781325077

    - Pour Suivre suivre Tigre Immobilier Jeumont : https://www.facebook.com/449082751786727

    - Page commune aux 2 Agences de Tigre Immobilier : https://www.facebook.com/313009312117963